Ecoutez Radio Sputnik
    Des militaires syriens à Deraa

    L’armée syrienne reprend le contrôle de 70 localités dans le gouvernorat de Deraa

    © Sputnik . Michael Alaeddin
    International
    URL courte
    10611

    Les troupes gouvernementales syriennes sont parvenues à libérer 70 localités de la province de Deraa et se trouvent actuellement à 2 kilomètres de la frontière avec la Jordanie, annoncent des médias locaux.

    Poursuivant son offensive, l'armée syrienne a libéré de groupes radicaux 70 villes et villages de l'est et du sud-est du gouvernorat de Deraa, a indiqué dimanche la chaîne al-Mayadeen. Pour l'instant, les forces gouvernementales se trouvent à 2 kilomètres de la frontière avec la Jordanie.

    Selon la chaîne, la plupart de ces localités ont déjà rejoint le cessez-le-feu conclu avec le gouvernement, ce qui a permis aux radicaux repentis de changer de statut et de reprendre une vie normale. Les habitants ont salué les troupes syriennes et ont soutenu l'opération militaire contre les terroristes dans le sud du pays.

    Le 18 juin, les troupes syriennes ont lancé une opération dans les régions méridionales de Syrie en vue d'y rétablir leur contrôle jusqu'à la frontière avec la Jordanie. Les militaires syriens et les détachements des Forces de défense nationale luttent contre les formations radicales dans les régions frontalières de Jordanie.

    Les forces gouvernementales ont déjà réussi à reprendre le contrôle des villes de Da'el et d'al-Hirak et d'une hauteur stratégique à côté d'une autoroute qui relie les parties occidentale et orientale du gouvernorat de Deraa.

    Lire aussi:

    Opération de Damas à Deraa: Israël aurait mis ses troupes en alerte sur le Golan
    L’armée syrienne s’empare de systèmes de missiles antichars américains TOW (vidéo)
    Plus de 600 radicaux auraient rendu les armes dans la province de Deraa, en Syrie
    Tags:
    offensive, lutte antiterroriste, libération, opération militaire, Deraa, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik