International
URL courte
9391
S'abonner

Un possible départ du ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer, qui est aussi le président du parti bavarois CSU, risque de poser un gros problème à la coalition au gouvernement en Allemagne.

La décision du ministre allemand de l'Intérieur et président du parti bavarois CSU Horst Seehofer de démissionner de ses deux postes menacerait l'avenir du gouvernement allemand. Horst Seehofer lui-même devait s'exprimer plus tard dans la soirée devant la presse. La question est désormais de savoir si le parti du ministre compte quitter la coalition gouvernementale ou non à la suite de cette démission, ce qui priverait la chancelière de majorité à la chambre des députés et plongerait le pays dans une crise politique majeure.

Le ministre allemand de l'Intérieur et président du parti bavarois CSU Horst Seehofer veut démissionner en raison de son désaccord avec la chancelière allemande Angela Merkel au sujet la politique migratoire.

Le ministre a fait part de ses intentions lors d'une réunion à huis clos du CSU à Munich. Toutefois, il n'a pas encore fait d'annonce officielle.

Dimanche, lors de la réunion de la CSU, Horst Seehofer a jugé que les mesures discutées jeudi et vendredi au sommet de l'UE pour réduire les flux migratoires n'étaient pas suffisantes et il a qualifié de «sans effet» l'entretien de conciliation qu'il a eu samedi soir avec Angela Merkel au sujet des migrants. Le ministre voulait les refouler à la frontière, ce que refuse Angela Merkel pour ne pas créer «d'effet domino» en Europe.

Toutefois, le ministre s'est déclaré prêt à s'entretenir une fois de plus avec Angela Merkel afin d'essayer une dernière fois de trouver une solution politique acceptable pour le CSU.

Lire aussi:

Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Appels au boycott de produits français dans des pays musulmans
Un élève-gendarme interrompt une attaque au couteau et interpelle l’agresseur
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
Tags:
démission, Union chrétienne-sociale (CSU) d'Allemagne, Horst Seehofer, Angela Merkel
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook