International
URL courte
8183
S'abonner

La société fondatrice de France 24 en Russie a rejeté les accusations de Roskomnadzor, l’autorité de contrôle des médias russe, affirmant que la chaîne était libre de tout contrôle financier étranger.

Fondatrice de France 24 en Russie, la SARL «Media Communications» s'est dite prête à fournir des documents attestant que la chaîne n'était pas sous contrôle financier d'une personne morale étrangère, a affirmé à Sputnik un porte-parole de la société. Le média possède en Russie son propre rédacteur, a-t-il précisé.

«Nous exerçons aussi une influence, discutons activement avec eux, nous avons un rédacteur ici. Il n'y a aucun contrôle financier. Nous pouvons aussi présenter des documents», a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

Le porte-parole a précisé que le fondateur de France 24 en Russie n'avait reçu aucune notification de la part de Roskomnadzor concernant la violation de la législation russe sur les médias par la chaîne. Il a par ailleurs affirmé que le fonctionnement du média était conforme à la législation russe.

Vendredi, la Russie avait prévenu les dirigeants de la chaîne de télévision France 24 qu'elle violait la législation nationale sur les médias.

L'autorité de contrôle des médias russe, Roskomnadzor, a «identifié une violation de l'article 19.1 de la loi sur les médias de la part de France 24». L'article en question limite la participation étrangère au capital des médias diffusant sur le sol russe.

La chaîne française est invitée à «rectifier le plus vite possible toutes les violations» pour éviter la suspension de sa diffusion en Russie.

Lire aussi:

Un convoi militaire américain aurait été attaqué dans le sud de l'Irak - vidéos
Un charmant petit golden retriever dort dans un bol – vidéo
Un golden retriever joue avec des poussins qui le prennent pour leur mère – vidéo
Tags:
médias, France 24, Russie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook