Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau palestinien

    «Déclaration de guerre»: la Palestine réagit à la loi israélienne sur le gel de ses fonds

    © Flickr / Global Panorama
    International
    URL courte
    15618

    En adoptant une loi permettant de geler le transfert à la Palestine du montant des allocations qu’elle accorde aux familles des détenus, Israël a franchi la ligne rouge, estime un responsable palestinien, cité par l’agence Maan.

    Adoptée par le parlement israélien, la loi autorisant le gel du transfert à la Palestine du montant des allocations qu'elle accorde aux familles des détenus a été qualifiée de déclaration de guerre par Nabil Abou Roudeina, porte-parole du Président Mahmoud Abbas. 

    «La mise en application de cette décision débouchera sur l’adoption de décisions importantes du côté de la Palestine et ce pour contrecarrer cette décision dangereuse. En effet, cette question est considérée comme une ligne rouge qu’on ne doit ni atteindre ni franchir et cela est perçu comme déclaration de guerre contre le peuple palestinien, contre ses défenseurs, ses prisonniers, ses martyrs qui ont porté le drapeau de la liberté au nom de Jérusalem et de la création d’un État palestinien indépendant», a-t-il déclaré, cité par l’agence Maan. 

    Il a été plus tôt annoncé que le parlement israélien avait adopté lundi soir une loi permettant de geler le transfert à la Palestine de l'équivalent des allocations qu'elle accorde aux familles des détenus palestiniens. Le texte prévoit que les sommes versées aux détenus palestiniens seront défalquées du montant des fonds qu'Israël prélève au titre de la TVA ou des droits de douanes pour le compte de la Palestine, a-t-il été précisé. 

    Les autorités évaluent ces dépenses à 360 millions de dollars par an, soit 7% du budget et y voient une justification du terrorisme et sa stimulation. La Palestine explique de son côté que ces pensions sont une aide aux victimes de l’occupation, précisant que ces fonds sont repartis entre 35.000 familles. 

    Lire aussi:

    Ramallah voit dans la décision de la Knesset sur Jérusalem «une déclaration de guerre»
    Abbas à Bruxelles, Pence à Jérusalem: des alliances trop inégales!
    Israël et Palestine, entre «impasse» et «piège mortel»!
    Tags:
    loi, adoption, gel, fonds, Knesset, Nabil Abou Roudeina, Israël, Palestine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik