Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Comment répondront les économies d’Asie aux guerres tarifaires de Trump?

    © REUTERS / Kevin Lamarque
    International
    URL courte
    1170

    Lors d’une réunion ministérielle à Tokyo de 16 pays de l'Asie-Pacifique, le Premier ministre japonais a appelé à conclure au plus vite un accord sur le Partenariat économique régional global (RCEP). Est-ce une réaction au protectionnisme de Donald Trump? Sputnik a demandé à des analystes russe et chinois ce qu’ils en pensaient.

    Comme il l'a été déclaré à l'issue de la rencontre des ministres du Commerce et des représentants de 16 pays de l'Asie-Pacifique à Tokyo, l'accord sur le Partenariat économique régional global (RCEP) pourrait être conclu d'ici à la fin de l'année, a indiqué à Sputnik Andreï Karneïev, directeur adjoint de l'Institut des pays d'Asie et d'Afrique de l'Université Lomonossov de Moscou.

    «Ce résultat est tout à fait prévisible et il n'est pas forcément lié aux seules démarches de Trump en vue de torpiller les normes du commerce international. Des erreurs ont également été commises par la précédente administration de Barack Obama qui opposait ouvertement deux processus de négociations, notamment sur le Partenariat Transpacifique (TPP) et sur le RCEP», a estimé l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler que la Chine jouait un rôle très actif dans les négociations sur le RCEP.

    «Les Américains mettaient leurs partenaires devant le choix suivant: soit vous jouez selon nos règles et adhérez aux pressions sur la Chine, soit vous optez pour le format d'intégration alternatif. […] Un tel ultimatum a provoqué une confusion même dans les pays liés à Washington par des accords politiques et militaires», a expliqué M. Karneïev.

    L'unilatéralisme de Donald Trump représente une menace pour l'ensemble de l'économie mondiale, a relevé un autre interlocuteur de Sputnik, Jia Pujing, de l'Université populaire de Chine.

    Donald Trump. Archive photo
    © AP Photo / Alex Brandon

    «À présent, bien des pays font preuve d'une détermination ferme à protéger le système multilatéral du commerce. Il va sans dire que cela est le résultat de ces provocations commerciales que Trump organise à l'échelle mondiale», a résumé M.Jia.

    Les médias internationaux constatent que face à des menaces sérieuses des actions commerciales unilatérales, les représentants de la Chine, de l'Australie, de l'Inde, du Japon, de la Corée du Sud, de la Nouvelle-Zélande et des 10 pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) sont convenus de parvenir d'ici à la fin de l'année à un accord sur le Partenariat économique régional global (RCEP), accord qui profiterait à toutes les parties.

    Lire aussi:

    Le Japon, l’Inde et l’UE, partenaires potentiels de la Chine face au diktat commercial US
    Qui remplacera les USA comme leader mondial?
    Guerre commerciale sino-américaine: les pays de l’ASEAN «craignent d’être impliqués»
    Tags:
    Partenariat économique régional global (RCEP), ultimatum, commerce, provocation, Traité de partenariat transpacifique (TPP), Université populaire de Chine, Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN), Université d'Etat Lomonossov de Moscou (MGU), Sputnik, Andreï Karneïev, Jia Pujing, Donald Trump, Tokyo, Asie-Pacifique, Chine, Japon, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik