Ecoutez Radio Sputnik
    Riga

    Le rédacteur en chef de Sputnik Lettonie arrêté à Riga à son atterrissage

    © Sputnik . Sergei Melkonov
    International
    URL courte
    6429

    Le rédacteur en chef de Sputnik Lettonie a annoncé ce jeudi avoir été arrêté la veille à Riga suite à son atterrissage. Libéré près de 12h plus tard, le journaliste a assuré que les forces de sécurité s'intéressaient à son travail en tant que rédacteur en chef de Sputnik Lettonie, ainsi que par le travail de la ressource elle-même dans le pays.

    Valentins Rozhentsovs, rédacteur en chef de Sputnik Lettonie, a annoncé ce jeudi avoir été arrêté la veille à Riga suite à son arrivée de Moscou. Il a néanmoins assuré avoir été libéré un peu moins de 12h plus tard. 

    «Hier, à 22h40 heure locale, à mon arrivée de Moscou à Riga, j'ai été retenu pour une conversation, comme ils l'ont qualifiée. Aucun document protocolaire n'a été rédigé. Les forces de sécurité étaient intéressées par mon travail en tant que rédacteur en chef de Sputnik Lettonie, ainsi que par le travail de la ressource elle-même en Lettonie. J'ai passé toute la nuit dans les bureaux de la police. J'ai été libéré ce matin, après un peu moins de 12 heures. Cela n'est pas considéré comme une détention formelle en Lettonie», a déclaré Valentins Rozhentsovs, qui est un citoyen letton.

    Le service de presse de Sputnik a indiqué que la pression sur les journalistes représentait la norme dans les pays Baltes.

    «Malheureusement, la pression sur nos journalistes est devenue la norme dans les pays Baltes. Les États européens démocratiques s'inquiètent de la popularité croissante des sites de Sputnik en Lettonie, en Lituanie et en Estonie, ce qui, selon eux, représente un point de vue différent de l'unique correct», est-il indiqué dans la déclaration du service de presse de Sputnik.

    Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe, a déclaré que Moscou surveillerait l'arrestation de ce journaliste. Selon elle, il s'agit d'une pression sur la ligne éditoriale de Sputnik Lettonie.

    «Nous sommes également en contact avec les journalistes. Nous surveillerons la situation. Nous transférerons toutes les données via l'OSCE. Bien sûr, nous voyons et constatons la pression sur la ligne éditoriale dans le contexte de cette conversation, comme elle a été qualifiée. Après avoir reçu tous les faits, nous ferons une déclaration appropriée et, ce qui est important, nous travaillerons avec la communauté internationale des journalistes et avec les organisations internationales spécialisées dans la protection des droits des représentants des médias», a annoncé Maria Zakharova.

    Le 15 mai dernier, le rédacteur en chef de l'agence russe RIA Novosti Ukraine, Kirill Vychinski, a été arrêté à Kiev. Le 17 mai, le tribunal de la ville ukrainienne de Kherson a prononcé sa mise en détention provisoire pour deux mois. Selon Vladimir Poutine, le journaliste a été arrêté à cause de son activité professionnelle.

    Les réseaux sociaux ont condamné cette violation des droits des journalistes avec le hashtag #TruthNotTreason.

    Lire aussi:

    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    Moscou: la Lettonie vire les journalistes «qui ne l'arrangent pas»
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    Tags:
    arrêt, Sputnik, Kirill Vychinski, Vladimir Poutine, Riga, Lettonie, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik