Ecoutez Radio Sputnik
    Maroc

    «Le Maroc à Pékin»: quand Rabat s’invite en Chine

    © AFP 2018 ABDELHAK SENNA
    International
    URL courte
    180

    En 2021, le Maroc organisera une saison culturelle en Chine baptisée «Le Maroc à Pékin». Cette coopération culturelle qui s’annonce est la suite d’une autre économique et financière qui a débuté au mois de mars.

    La dynamique de coopération entre la Chine et le Maroc prend de plus en plus d'ampleur dans tous les domaines. En effet, Mehdi Qotbi, le président de la Fondation nationale des musées du Maroc, est en tournée en Chine, depuis le 2 juillet, pour préparer l'organisation d'une saison culturelle marocaine en 2021, sous le nom «Le Maroc à Pékin», a signalé le 5 juillet le site d'information Atlasinfo.

    Selon le média, Mehdi Qotbi multiplie les rencontres et les prises de contacts avec de hauts responsables chinois en charge de la culture et du patrimoine muséal «pour mettre en œuvre les préparatifs en vue de cet évènement inédit au pays de l'Empire du Milieu qui comprendra des expositions dédiées au patrimoine et aux arts modernes et contemporains du Royaume». «Une manifestation similaire dédiée aux arts chinois sera organisée l'année suivante au Maroc», a-t-il ajouté.

    Le responsable marocain a aussi abordé lors de ses discussions avec ses homologues chinois la question d'échanger et de développer les moyens de coopération entre la Fondation marocaine et les différents musées de Chine. À ce propos, à son arrivée, le 5 juillet, à Pékin, M.Qotbi «a signé avec le directeur de l'Académie centrale chinoise des beaux-arts à Pékin, Zhang Zikang, en présence du président de cette institution Fan Di'an, un mémorandum d'entente pour la coopération et les échanges culturels», selon le site d'information.

    La coopération culturelle qui commence à prendre son élan entre les deux pays fait suite à la signature de deux importants accords économiques et financiers au mois de mars dernier.

    Le premier est un accord d'entente pour la création d'un conseil d'affaires conjoint de la route de la soie. Il a été signé le 27 mars à Casablanca, en marge du Forum économique sino-marocain, entre le Maroc, représenté par Faiçal Mekouar, vice-président général de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), et la Chine, représentée par Jiang Zengwei, président du Conseil chinois pour le développement du commerce international (CCPIT), selon le journal MarocHebdo.

    «Nous ne partons pas d'une page blanche, et il suffit de constater l'augmentation de 50% du volume d'échange commercial bilatéral au cours des trois dernières années. Les exportations marocaines vers la Chine ont augmenté de plus de 70%, classant la Chine 4e partenaire du Maroc», a déclaré Faiçal Mekouar dans son allocution lors de la signature de l'accord, cité par le journal. «Il est évident que le partenariat industriel entre les deux pays, que nous appelons de nos vœux, est déjà une réalité, mais nous voulons faire en sorte qu'il soit porteur d'une dynamique pour nos PME et TPE, et à la naissance d'écosystèmes ou les petites entreprises Chinoises et Marocaines co-investissent», a-t-il ajouté.

    Le 23 mars, à Rabat, la Banque marocaine du commerce extérieur pour l'Afrique et la Banque de développement de Chine ont signé un accord d'entente pour renforcer leur coopération en matière d'investissement, selon un communiqué publié sur le site de la banque marocaine.

    Cet accord d'entente a été ratifié, indique ce communiqué, dans la lignée de celui conclu par le Maroc et la République populaire de Chine en novembre 2017 dans le cadre du projet de route de la soie consacré «au développement des infrastructures, incluant les transports, la construction automobile et un parc technologique. Cet accord prévoit aussi des investissements dans des projets de développement durable associés aux enjeux sociaux et environnementaux».

    Lire aussi:

    Le Maroc ouvre résolument ses frontières à la route de la soie chinoise
    Chine-Maroc: un mémorandum d’entente signé entre des banques des deux pays
    Le Maroc, futur acheteur des S-400 russes?
    Tags:
    Grande Route de la Soie, économie, accord de coopération, coopération culturelle, Chine, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik