International
URL courte
17618
S'abonner

Après la survenue de troubles meurtriers à la frontière entre l'Etat hébreu et la bande de Gaza, entre 35.000 et 40.000 Israéliens de plus pourraient bientôt être autorisés à porter des armes.

Le ministre israélien de la Sécurité intérieure Gilad Erdan a proposé de modifier les règles de délivrance de licences de port d'armes dans le pays. Plus précisément, le ministre prévoit de l'autoriser pour tous les Israéliens ayant servi dans des unités de combat.

Selon les évaluations ministérielles, entre 35.000 et 40.000 personnes pourraient s'en servir pour obtenir un permis d'arme à feu. À l'heure actuelle, les permis sont délivrés aux résidents des localités et des zones frontalières, ainsi qu'aux guides, aux secouristes, aux fermiers et aux officiers de réserve.

L'âge minimum pour l'obtention d'un permis est de 21 ans et la licence doit être renouvelée tous les trois ans.

L'annonce intervient après la survenue de troubles meurtriers à la frontière entre Israël et la bande de Gaza dans le cadre de la Grande marche du retour menée par les habitants de l'enclave palestinienne. Plus de 130 Palestiniens ont trouvé la mort dans la confrontation avec les militaires israéliens, alors que près de 4.000 manifestants ont été blessés.

Tel Aviv affirme que les manifestations ont été organisées par le mouvement Hamas en vue d'infiltrer Israël et perpétrer des attaques contre ses citoyens.

Lire aussi:

Une voiture percute une terrasse à Paris, faisant au moins un mort et plusieurs blessés
Ce pays pourrait rapidement devenir «un super-propagateur du Covid»
Florian Philippot utilise un pass sanitaire pour se rendre à une manifestation anti-pass à Rome
Un mort et un autre en réanimation: en Occitanie, le vaccin Pfizer accusé de tuer «des jeunes en pleine forme»
Tags:
manifestation, port d'armes, armes à feu, Palestiniens, Hamas, Gilad Erdan, Gaza, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook