Ecoutez Radio Sputnik
    Un périmètre de sécurité établi par la police à Amesbury

    La femme intoxiquée à Amesbury est décédée à l'hôpital

    © Sputnik . Justin Griffiths-Williams
    International
    URL courte
    Empoisonnement à Amesbury (26)
    18425

    La femme intoxiquée à Amesbury après avoir été exposée à une «substance inconnue» est décédée à l'hôpital, d'après la police britannique qui a lancé une enquête pour meurtre.

    La Britannique Dawn Sturgess, intoxiquée à Amesbury après avoir été exposée à une «substance inconnue» selon la police, est décédée dimanche à l'hôpital de Salisbury, a annoncé la police de Wiltshire, dans le sud de l'Angleterre.

    Le Scotland Yard a lancé une enquête pour meurtre après une intoxication par un agent innervant.

    Selon la police, Charlie Rowley, la seconde personne intoxiquée à Amesbury et hospitalisée à Salisbury, reste dans un état critique.

    Dawn Sturgess, 44 ans, et Charlie Rowley, 45 ans, ont été retrouvés inconscients samedi 30 juin dans une habitation dans la ville d'Amesbury, située à une dizaine de kilomètres de Salisbury.

    Malgré l'annonce faite par la police que le couple d’Amesbury hospitalisé à Salisbury présenterait des «symptômes similaires» à ceux de l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille, les autorités britanniques n'y voient aucun lien, d'après le ministre de la Sécurité britannique Ben Wallace. Les deux incidents ont eu lieu non loin du laboratoire secret de Porton Down relevant du ministère britannique de la Défense.

    Amesbury est une ville voisine de Salisbury, où, le 4 mars dernier, l'ex-agent double Sergueï Skripal et sa fille avaient été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement. La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Sergueï Skripal et sa fille ont quitté l’hôpital.

    Dossier:
    Empoisonnement à Amesbury (26)

    Lire aussi:

    Trois Françaises mineures auraient été offertes à Epstein par Brunel en «cadeau d'anniversaire»
    La maladie qui a tué Saint-Louis est de retour en France
    Uzbin, l’embuscade qui a tout changé pour l’Armée française
    Sensation pour les Français, l’hélicoptère de Poutine «sorti de nulle part» repéré par un photographe
    Tags:
    agent innervant, hospitalisation, intoxication, décès, enquête, Scotland Yard, Charlie Rowley, Dawn Sturgess, Amesbury, Salisbury, Wiltshire, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik