Ecoutez Radio Sputnik
    Des systèmes antimissiles américains Patriot

    Armements US en Ukraine? Une démarche avec des «retombées catastrophiques» pour Washington

    © AP Photo / Michael Sohn
    International
    URL courte
    18807

    Les États-Unis n'installeront jamais de systèmes de défense antimissiles en Ukraine parce qu'une telle démarche aurait des retombées catastrophiques pour Washington qui le comprend et qui ne voudra vraisemblablement pas entrer en confrontation directe avec Moscou, a déclaré dans une interview accordée à Sputnik l'expert militaire Igor Korotchenko.

    Washington ne se décidera jamais à déployer des systèmes de défense antimissile en Ukraine parce que la direction politique et militaire américaine mesure les risques d'une éventuelle confrontation avec la Russie que pourrait provoquer une telle décision, a indiqué dans une interview accordée à Sputnik Igor Korotchenko, expert militaire et rédacteur en chef du magazine Natsionalnaya oborona (Défense nationale).

    «Je pense que Donald Trump, étant réaliste, ne se décidera jamais à déployer des systèmes antimissiles en Ukraine pour toute une série de raisons. Premièrement, parce que l'Ukraine est un pays instable qui est en état de guerre civile. Deuxièmement, parce que la Russie ne le permettra pas», a souligné Igor Korotchenko.

    Il a fait remarquer que Moscou aurait interprété une telle démarche comme le franchissement de «la ligne rouge», comme un défi politique, militaire et géopolitique qui serait suivi d'une réaction instantanée très lourdes de conséquences.

    «Une telle démarche aurait des retombées catastrophiques moins pour l'Ukraine que pour les États-Unis et leur sécurité. La Russie ne le permettra pas et fera tout pour que ces bases ne soient pas installées en Ukraine. Washington en est conscient et je pense qu'il n'entrera pas en confrontation directe avec Moscou sur ce point parce que cela risquerait de déboucher sur une crise internationale», a encore noté Igor Korotchenko.

    Valentin Badrak, chef du Centre ukrainien d'études de l'armée, de la reconversion et du désarmement, avait précédemment déclaré au site ukrainien russophone Apostrophe que l'Ukraine pourrait se voir garantir l'entrée au sein de l'Otan en déployant sur son territoire une base américaine de défense antimissile, en installant plusieurs divisions de systèmes Patriot et en établissant dans le pays «une barrière» composée d'unités de l'Alliance.

    Le parlement ukrainien a amendé en décembre 2014 deux lois pour renoncer à son statut de pays hors-blocs. En juin 2016, des amendements supplémentaires ont défini l'adhésion à l'Otan comme l'objectif de la politique étrangère de l'Ukraine. D'ici à 2020, le pays doit assurer l'entière compatibilité de son armée avec les forces des pays de l'Alliance. Les experts estiment que Kiev ne pourra pas demander à adhérer à l'Otan au cours des 20 prochaines années.

    Lire aussi:

    «Retirez vos soldats!» Le Kremlin répond aux accusations de l’Otan
    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    Les USA invitent l’Ukraine à ne pas essayer de renouer avec l’arme nucléaire
    Tags:
    guerre civile, adhésion, confrontation, bouclier antimissile, base militaire, Patriot (missile), Sputnik, OTAN, Washington, Moscou, Kiev, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik