International
URL courte
2151
S'abonner

À l'issue de la deuxième étape de l'opération de sauvetage, il a été possible d'extraire quatre autres enfants de la grotte inondée de Tham Luang, en Thaïlande.

La deuxième étape de l'opération d'évacuation des enfants bloqués dans une grotte inondée en Thaïlande vient de prendre fin ce lundi, a annoncé la version en ligne du journal local Khao Sod, se référant à l'un des plongeurs qui participe aux opération de sauvetage.

«Nous avons sauvé quatre autres enfants aujourd'hui», a déclaré le chef de l'opération de sauvetage Narongsak Osottanakorn.

L'opération de sauvetage avait été suspendue dimanche soir à la tombée de la nuit et a repris lundi matin.

Narongsak Osottanakorn a ajouté que la troisième étape commencerait mardi.

Les sauveteurs thaïlandais ont commencé l'extraction des 12 jeunes joueurs de football et de leur entraîneur dimanche matin à 10h00 (05h00 heure de Paris). 90 plongeurs, 50 étrangers et 40 thaïlandais, sont impliqués dans l'opération de sauvetage.

A l'issue de la première phase de l'évacuation des enfants, quatre enfants en ont été extraits et hospitalisés, a déclaré le chef de l'opération de sauvetage Narongsak Osottanakorn.

À la fin du mois de juin 2018, 12 jeunes footballeurs et leur entraîneur thaïlandais ont été pris au piège dans une grotte inondée. Plus d'un millier de personnes venant de différents endroits du globe ont participé aux recherches, et le miracle tant espéré s'est produit neuf jours plus tard: des plongeurs britanniques ont retrouvé les enfants affamés, mais indemnes.

Lire aussi:

Macron avait chargé Sarkozy de transmettre une lettre secrète à Carlos Ghosn
Elle promène son chien et tombe sur un lionceau près de Perpignan – photo
Une histoire d’amour coûte la vie à un jeune Marocain
Macron: la France va envoyer le porte-avions Charles-de-Gaulle et son groupe aéronaval au Levant
Tags:
sauvetage, grotte, plongeurs, opération de sauvetage, inondation, enfants, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik