Ecoutez Radio Sputnik
    Tripoli

    Rome et Tripoli entendent réactiver un accord de l’époque de Mouammar Kadhafi

    © AFP 2018 Mahmud Turkia
    International
    URL courte
    6191

    Lors de sa visite à Tripoli le 7 juillet, le ministre italien des Affaires étrangères, Enzo Moavero Milanesi, est convenu avec son homologue libyen Mohammed Taha Siyala de réactiver le Traité «d'amitié, de partenariat et de coopération» de 2008 pour intensifier la lutte contre les mouvements migratoires clandestins en Méditerranée.

    Le 7 juillet, le chef de la diplomatie italienne Enzo Moavero Milanesi et son homologue du gouvernement libyen d'entente nationale Mohammed Taha Siyala se sont mis d'accord pour remettre en application le Traité «d'amitié, de partenariat et de coopération» conclu entre Rome et Tripoli le 30 août 2008, à l'époque de Mouammar Kadhafi.

    «Nous sommes convenus de réactiver le Traité italo-libyen «d'amitié» de 2008» a annoncé le ministre libyen lors de la conférence de presse donnée à l'issue des négociations avec M.Milanesi.

    Lors de la visite de M.Milanesi en Libye, qui s'est déroulée samedi, les deux ministres ont discuté des moyens du règlement de la crise migratoire.

    «Je voudrais souligner que cette visite n'est que le début d'une coopération plus intensive [entre l'Italie et la Libye, ndlr]. Nous espérons et comptons sur le travail avec le gouvernement libyen. La stabilité et la paix en Libye sont les éléments fondamentaux du maintien de l'équilibre en Méditerranée. Cela est dans l'intérêt non seulement de l'Italie, mais aussi de toute l'Union européenne», a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères.

    Le Traité de 2008 prévoyait le renforcement de la lutte contre la circulation des embarcations des migrants clandestins et des investissements italiens dans l'économie libyenne à titre de compensation pour la période coloniale. L'application de cet accord a été suspendue en 2011 au moment où débutait la guerre civile en Libye.

    Pour reprendre la coopération sur le dossier migratoire avec Tripoli, Rome est prêt à faire des concessions. Le 5 juillet, un des deux Vice-présidents du Conseil des ministres italien et Ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini, a proposé de lever l'embargo sur les armes imposé à la Libye pour que Tripoli puisse maintenir l'ordre et la sécurité à l'intérieur de ses frontières.

    Lire aussi:

    «Période épouvantable»: un regain de tension en Libye met à mal les intérêts de l’Italie
    Des céréales russes pour la Libye
    L’Algérie réagit aux récents combats ayant frappé la capitale libyenne
    Tags:
    immigration clandestine, migration, visite, Traité d'amitié, accord, Mouammar Kadhafi, Matteo Salvini, Méditerranée, Tripoli (Libye), Rome, Libye, Italie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik