Ecoutez Radio Sputnik
    Vue de la capitale Alger

    Réduire ou ne pas réduire? L'ambassadeur de France en Algérie sur la question des visas

    CC BY-SA 3.0 / Mikoyan-Aljir / La ville d'Alger aux premières lueurs de l'aube.
    International
    URL courte
    766

    Évoquant les récentes informations sur une baisse du nombre des visas délivrés aux ressortissants algériens, l'ambassadeur français en Algérie a affirmé qu'aucune réduction n'était en cours d'application.

    L'ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, a démenti les informations selon lesquelles son pays envisageait de diminuer à l'avenir le nombre de visas accordés par son pays aux Algériens.

    «Il n'y a pas de réductions» du nombre de ces documents de voyage, a-t-il déclaré aux journalistes en marge d'une cérémonie de remise de diplômes à l'École supérieure algérienne des affaires (ESAA).

    Au contraire, M.Driencourt a constaté une augmentation du nombre des visas accordés aux ressortissants algériens, réalité attestée par les données de l'ambassade. La République française est déterminée à poursuivre dans cette voie.

    Dans le même temps, Marc Sédille, nouveau consul de France à Alger, a pris ce lundi ses fonctions en remplacement d'Éric Gérard et ce en application du décret datant du 11 mai par Emmanuel Macron, a d'ailleurs ajouté M.Driencourt.

    Récemment la question des visas Schengen accordés aux Algériens a été soulevée par la Police aux frontières (PAF) française inquiète du nombre de fraudes. Auditionné au Sénat, le directeur central de la PAF, Fernand Gontier, a notamment insisté sur la nécessité de vérifications plus strictes et a appelé à durcir les contrôles.

    Lire aussi:

    Visas pour les Algériens: la diplomatie française annonce un nouveau tour de vis (vidéo)
    Visas Schengen des Algériens: la Police aux frontières appelle à plus de contrôles
    La réduction du nombre de visas français pour les Algériens, une «arme» contre l’Algérie?
    Tags:
    visas, réduction, ambassadeur, Xavier Driencourt, Alger, France, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik