Ecoutez Radio Sputnik
    Narendra Modi et Xi Jinping

    Stratégie Indo-Pacifique américaine: changement d’attitude pour New Delhi?

    © REUTERS / Kim Kyung-Hoon
    International
    URL courte
    0 210

    Alors que les États-Unis invitent l’Inde, l’Australie et le Japon à adhérer à leur groupe Indo-Pacifique et incarner la stratégie du "contrepoids" face à l’influence croissante de la Chine dans la région, le dialogue «maritime» indo-chinois s’intensifie, ont indiqué à Sputnik des politologues russe et chinois.

    Les consultations entre la Chine et l'Inde quant à leur stratégie commune en mers et océans jouent un rôle important pour renforcer leur partenariat, sur la base de valeurs et d'intérêts communs, mais aussi pour exclure toute potentielle tentative d'un pays tiers de leur dicter ses propres règles du jeu, a indiqué à Sputnik Andreï Volodine, du Centre d'études eurasiatiques à l'Institut russe des problèmes internationaux d'actualité.

    «L'importance de ce dialogue réside dans le fait que l'Inde change d'attitude envers la Chine, tout en cessant de se tourner vers les États-Unis à chaque fois qu'elle s'entretient avec Pékin», décrypte l'interlocuteur de l'agence.

    Selon lui, d'une part les États-Unis n'ont aucun intérêt à ce que les relations entre l'Inde et la Chine s'améliorent, de l'autre, une partie importante de la classe politique indienne espère que Washington aidera New Delhi dans son dialogue avec Pékin.

    «Maintenant, ces espoirs se dissipent. Aussi, l'Inde devra-t-elle considérer ses relations avec Pékin avec pragmatisme, en s'appuyant sur ses propres forces», a résumé M. Volodine.

    Un autre interlocuteur de Sputnik, Su Hao, de l'Académie diplomatique de Chine, a estimé que la sécurité en mer pourrait constituer une nouvelle plateforme de coopération entre la Chine et l'Inde.

    «La Chine et l'Inde doivent resserrer leurs liens et multiplier leurs contacts, tout en renforçant leur confiance mutuelle. Il est évident que la soi-disant stratégie Indo-Pacifique est dirigée contre la Chine. Aussi, la décision de l'Inde d'adhérer ou non à ce mécanisme stratégique sera un important point de départ pour l'évolution de la situation dans cette partie du monde», a relevé M.Su.

    Et de rappeler que les médias occidentaux affirment dans le même temps que la marine chinoise présente dans les océans Indien et Pacifique constituerait un défi et une menace pour l'Inde.

    «La Chine ne torpille pas les positions de l'Inde en Asie du Sud, ni en Asie en général. Au contraire, la Chine conforte la situation de l'Inde dans la région asiatique», a insisté le politologue chinois.

    Lire aussi:

    Idiotie géopolitique ou la guerre inutile entre l'Inde et la Chine
    L’Inde renforce sa présence militaire à la frontière chinoise. Et la réaction de Pékin?
    «L’Inde ne doit pas céder à des provocations américaines contre la Chine»
    Tags:
    confiance, dialogue, menaces, stratégie, Académie diplomatique de Chine, Centre d'études eurasiatiques à l'Institut russe des problèmes internationaux d'actualité, Sputnik, Su Hao, Andreï Volodine, océan Pacifique, océan Indien, Asie du Sud, Asie, Australie, Japon, États-Unis, New Delhi, Inde, Pékin, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik