Ecoutez Radio Sputnik
    Alep

    La Russie va aider la Syrie à reconstruire et réhabiliter son réseau électrique

    © Sputnik .
    International
    URL courte
    7430

    La Syrie et la Russie ont signé des protocoles d’accord pour la reconstruction et la réhabilitation des centrales thermiques syriennes, a annoncé à Sputnik le ministre syrien de l’Électricité, Zuheir Kharbutli.

    Il est notamment prévu de reconstruire la centrale thermique d'Alep où il faudra remettre en service les deuxième, troisième et quatrième générateurs, a déclaré à Sputnik Zuheir Kharbutli, ministre syrien de l'Électricité.

    Alep, photo d'illustration
    © Sputnik . Iliya Pitalev

    «On va également étudier la possibilité de relancer deux générateurs à vapeur, capables de générer 700 mégawatts», a ajouté l'interlocuteur de l'agence.

    Et de rappeler qu'avant le début des hostilités en 2011, le réseau électrique syrien avait figuré parmi les plus ramifiés et les plus performants de la région, les radicaux s'étant ensuite progressivement mis à détruire sciemment et systématiquement les infrastructures du pays.

    «Pour cette raison, à présent 50% de nos centrales électriques ne fonctionnent plus», a expliqué le ministre.

    Il a souligné que dès la libération d'un territoire repris aux mains des radicaux, les équipes de réparation se mettaient au travail, en reconstruisant et réhabilitant le réseau électrique et les centrales thermiques détruits.

    Selon M. Kharbutli, d'ici à la fin du mois de juillet il est prévu de remettre en exploitation dans le sud de la province de Hama une centrale thermique capable de générer 180 mégawatts.

    Lire aussi:

    L’armée syrienne repousse une attaque d’al-Nosra contre une centrale thermique (vidéo)
    La plus grande centrale solaire électrique flottante du monde sera créée en Chine
    Et qu'arriverait-il si un avion s'écrasait sur une centrale nucléaire?
    Tags:
    réhabilitation, réseau, reconstruction, centrale électrique, Sputnik, Zuheir Kharbutli, Russie, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik