Ecoutez Radio Sputnik
    La Chine

    La Chine lance un «Grand Jeu au Proche-Orient», quel est le rôle de la Syrie?

    © Sputnik . Alexander Wilf
    International
    URL courte
    2241

    Quelle influence pourrait avoir la présence chinoise en Syrie et dans d’autres pays arabes? Et quel est le véritable objectif de Pékin? Deux experts ont notamment abordé ces sujets au micro de Sputnik.

    Les autorités chinoises ont commencé un Grand Jeu dans les États arabes, a déclaré à Sputnik le directeur de l'Institut Hô Chi Minh au sein de l'université d'État de Saint-Pétersbourg Vladimir Kolotov.

    «La Chine a procédé à un Grand Jeu au Proche-Orient. Elle propose de rejoindre son projet de route [la nouvelle route de la soie, ndlr] d'envergure. Le monde arabe a le choix: continuer la lutte et s'effondrer, vers quoi les États-Unis le pousse, ou se lancer dans des projets internationaux qui lui offriront le développement et la croissance», a souligné M.Kolotov.

    L'autre interlocuteur de Sputnik, l'expert économique syrien, spécialiste de la Chine Munir Gneim, a expliqué pourquoi la présence de la Chine pourrait être avantageuse pour la Syrie.

    «Pour notre région, loin d'être stable du point de vue politique et économique, il faut évaluer la présence chinoise de manière positive. Pékin est intéressé par la stabilité de notre région, et il construira des relations économiques stratégiques», a indiqué M.Gneim.

    Il a ajouté que la Chine avait toujours accordé une attention particulière à la Syrie, cette dernière occupant une place géopolitique importante dans la région et le gouvernement syrien étant un partenaire fiable et de longue durée.

    Munir Gneim a en outre rappelé que l'économique chinoise était une des plus importantes au monde.

    «C'est pourquoi une grande guerre économique entre la Chine et les États-Unis a commencé. Pékin se rend compte qu'on va lui mettre des bâtons dans les roues. Ainsi, il fait dès maintenant des préventifs pour défendre ses intérêts. Il cherche des alliés et est prêt à payer pour cela.»

    Lire aussi:

    Pékin, futur maître du jeu au Moyen-Orient?
    Le dossier nord-coréen n’est-il qu’un prétexte pour une guerre commerciale contre Pékin?
    Mission épineuse du Président français à Pékin
    Tags:
    partenaire, relations économiques, stabilité, projet, jeu, Syrie, États-Unis, Chine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik