Ecoutez Radio Sputnik
    Voiture volante

    Entre automobile et avion: les voitures volantes qui changeront le monde (vidéos)

    © AFP 2018 Stan Honda
    International
    URL courte
    Kirill Latypov
    691

    Le 12 juillet, l’entreprise canadienne Opener a testé sa voiture volante BlackFly et est sur le point de la commercialiser. Petite sélection des autres projets les plus futuristes en la matière.

    Les voitures volantes se faufilant parmi les gratte-ciel font parties de notre imaginaire de l'avenir formé par les livres et films de science-fiction, tels que Le Cinquième Élément. Mais si les gratte-ciel existent depuis plus d'un siècle, le transport automobile reste encore principalement terrestre. Toutefois, ces dernières années, le développement des véhicules volants enregistre des progrès impressionnants, certains projets sont présentés dans les salons automobiles, d'autres en sont presque à leur commercialisation.

    AeroMobil

    Si vous pensez que seuls les pays les plus avancés technologiquement et industriellement sont capables de créer une voiture volante, détrompez-vous. L'expérience de la société slovaque AeroMobil en est le parfait exemple. En septembre 2017, elle a présenté son modèle hybride AeroMobil 4.0 au 67e Salon international de l'automobile de Francfort, dont la version précédente 3.0 s'était crachée lors d'un vol d'essai en 2015.

    Compte tenu de cet accident, le concepteur accorde une attention particulière à la sécurité des vols de l'AeroMobil 4.0 qui est dotée d'un système de parachutage de la cellule et du pilotage automatique. En mode route, ce véhicule atteint une vitesse de 160 km/h qui passe à 360 km/h en plein vol. Les deux passagers peuvent parcourir 100 kilomètres sur terre et 720 km en vol. Ce petit bijou de l'ingénierie doit être mis en vente en 2020.

    Mais les ingénieurs slovaques entendent encore faire des progrès et élaborent une version 5.0, un taxi volant de quatre personnes qui serait dévoilé au grand public en 2025.

    BlackFly

    Cette voiture volante électrique à décollage et atterrissage vertical, développée depuis 2009 par l'entreprise canadienne Opener, semble être proche de faire son entrée sur le marché. Après une décennie de tests (le premier vol a été effectué en 2011), le concepteur de la BlackFly a annoncé le début de sa commercialisation en 2019. De plus, elle a déjà obtenu sa licence d'exploitation aux États-Unis.

    Le prix de l'engin, capable de décoller et atterrir y compris à la surface de l'eau, promet d'être assez abordable et comparable à celui d'un crossover. Toutefois, ses autres caractéristiques ne sont pas très impressionnantes. Sa vitesse et son autonomie ne dépassent pas 60 km/h et 40 kilomètres. De plus, l'appareil ne fonctionne pas quand le mercure est en dessous de zéro.

    Ehang 184

    Les Chinois se lancent aussi dans la course aux voitures volantes. En février 2017, à Dubaï, le fabricant de drones Ehang a dévoilé son projet d'automobile volante autonome. Grâce à son système interactif de gestion, l'Ehang 184 pourrait être configurée par une personne sans préparation spéciale. La voiture serait dotée d'un système de sécurité qui protégerait l'appareil non seulement d'un crash, mais aussi d'un piratage.

    Lilium Jet

    Les concepteurs de la startup allemande Litium se positionnent en tant que défenseurs de l'écologie et de l'espace urbain. Ils développent le projet Litium Jet de voiture volante écologique, économique et universelle et promettent qu'elle permettra de voler de Londres à Paris en une heure à la vitesse de 300 km/h. La Lilium Jet pourrait également être utilisée dans les grandes villes, faisant moins de bruit qu'une moto.

    Son concept a été formulé en 2013. Quatre ans plus tard, le prototype de l'engin a décollé. Un vol habité est prévu pour 2019, alors que les ventes débuteraient en 2025.

    PAL-V Liberty

    La création par des ingénieurs néerlandais PAL-V Liberty a décollé pour la première fois en 2012. Cette année, cette voiture volante a été présentée lors du salon de Genève. Elle peut être utilisée comme une automobile classique ou un hélicoptère et atteindre une vitesse de 160 et 140 km/h respectivement.

    Étant capable de porter deux personnes et 20 kilogrammes de bagages, la PAL-V Liberty n'a pas besoin de sources exotiques d'énergie. Elle fonctionne à l'essence et consomme près de sept litres aux 100 kilomètres. En fonction du mode choisi, la voiture peut parcourir de 400 à 1.315 kilomètres.

    Ses ventes doivent être lancées en 2020. Son prix serait de 299.000 euros.

    Terrafugia Transition

    Le concepteur de la Terrafugia Transition la qualifie de première voiture volante en pratique. Le premier vol de son prototype a eu lieu en 2009. Contrairement à la PAL-V Liberty, cet appareil se transforme un avion, dont les ailes se replient en mode terrestre.

    Les futurs propriétaires de ce véhicule ailé pourraient voler à 160 km/h sur une distance de 643 kilomètres. Mais cela ne sera possible qu'après le processus de certification, qui n'est pas encore terminé. Il est déjà possible de réserver la Terrafugia Transition, dont le prix serait de 300.000 à 400.000 dollars.

    Terrafugia TF-X

    N'ayant pas encore commencé à vendre les voitures Transition, la société américaine Terrafugia développe déjà son nouveau concept TF-X, qui surpasserait le modèle précédant du point de vue du design et des caractéristiques techniques. La vitesse serait augmentée à 320 km/h et l'autonomie à 800 kilomètres. Contrairement à son prédécesseur, ce modèle serait électrique. La configuration des moteurs lui permettrait d'effectuer un décollage et un atterrissage vertical. Ses réservations sont déjà ouvertes.

    Vahana Alpha One

    Il semble que le géant aéronautique Airbus entende entrer sur le marché du taxi aérien. En 2016, cette société a lancé le projet Vahana, qui a commencé à élaborer le drone-taxi Alpha One. Son premier vol a été effectué au début de cette année. Les moteurs électriques de ce taxi aérien lui permettent de s'élever à une altitude de plus de 5.000 mètres et de transporter un passager. Airbus envisage de commercialiser cet appareil d'ici à 2020.

    Lire aussi:

    Lilium Jet: la première voiture volante électrique à décollage vertical en action (vidéo)
    Le premier taxi aérien sans pilote d’Airbus est testé (vidéo)
    Salon de l’aéronautique à Paris: préparez-vous aux véhicules volants!
    Tags:
    voiture volante électrique, salon de l’automobile, voiture volante, véhicule, ventes, taxi, automobile, Airbus Group, Dubaï, Francfort-sur-le-Main, Genève, Pays-Bas, Londres, Canada, Slovaquie, Chine, Paris, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik