International
URL courte
11481
S'abonner

Des auteurs de canulars téléphoniques se sont fait passer pour le Premier ministre arménien Nikol Pachinian afin de discuter avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, de Donald Trump et de l’inviter à préparer des brochettes à Erevan.

Les célèbres auteurs de canulars téléphoniques russes Vovan et Lexus ont piégé le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Se faisant passer pour le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, les auteurs de la farce ont évoqué dans cette conversation la «pression» exercée par Washington sur l'Arménie.

En réponse, le responsable européen a déclaré: « Nous sommes contraints d'expliquer encore et encore à Monsieur Trump comment le monde fonctionne». «Il voit mal ce qui se passe. Et il nous faut nous assurer qu'il commencera à mieux réaliser ce qui se passe en Arménie», a indiqué M.Juncker avant de souhaiter «bonne chance» à son interlocuteur.

L'imposteur a aussi profité de cette conversation pour inviter le président de la Commission européenne à Erevan où «l'on prépare un parfait barbecue arménien, des chachliks comme on l'appelle chez nous».

Vovan et Lexus ont proposé à M.Juncker de faire les fameux chachliks sur une place d'Erevan et d'organiser «une sorte de manifestation».

«Ça m'a l'air bien. Je viendrai l'année prochaine. Cette année, cela ne sera pas possible, mais pendant la prochaine, on trouvera de bonnes dates et une possibilité», a répondu M.Juncker avec enthousiasme.

Lire aussi:

Un important incendie en cours dans un entrepôt d’Aubervilliers – images
La vidéo d'un policier abattant un adolescent de 13 ans relayée par les autorités de Chicago
Ex-ambassadeur français en Russie: «L’Ukraine est comme un abcès au cœur de l’Europe» - exclusif
Tirs de mortier d’artifice et jets de projectiles: un contrôle de port de masque dégénère à Orléans - vidéo
Tags:
canulars, Union européenne (UE), Nikol Pachinian, Lexus (Alexeï Stoliarov), Vovan (Vladimir Kouznetsov), Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook