Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine

    Poutine: nous réagirons «de manière cohérente» aux actions agressives menaçant la Russie

    © Sputnik . Ramil Sitdikov
    International
    URL courte
    14595

    Vladimir Poutine a promis jeudi, devant une assemblée de diplomates réunie au ministère russe des Affaires étrangères, que la Russie répondrait de manière cohérente au déploiement à ses frontières de bases et d’infrastructures militaires de l’Otan, initiative qui présente une menace directe au pays.

    Le Président russe a fait savoir que la Russie prendrait des mesures pour répondre aux actions agressives la menaçant, à savoir au déploiement de bases militaires de l'Otan près des frontières russes.

    «La clé pour garantir la sécurité et la stabilité en Europe est d'élargir la coopération, de restaurer la confiance et ne pas déployer de nouvelles bases et d'infrastructures militaires de l'Otan aux frontières russes, ce qui se passe actuellement», a-t-il déclaré lors d'une réunion des ambassadeurs et des représentants permanents russes organisée au ministère russe des Affaires étrangères.

    Et de conclure:

    «Nous réagirons de manière cohérente à de telles démarches agressives qui présentant une menace directe pour la Russie. Nos partenaires qui jouent à détériorer [nos relations, ndlr] et qui cherchent à placer, y compris, par exemple, l'Ukraine ou la Géorgie, sur l'orbite militaire de l'Alliance, devraient penser aux éventuelles conséquences de cette politique irresponsable.»

    Après avoir rencontré le Premier ministre géorgien Mamuka Bakhtadze à Bruxelles, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a déclaré qu'ils avaient discuté de la coopération de l'Alliance avec la Géorgie, et notamment des questions de sécurité dans la région de la mer Noire.

    Lire aussi:

    Stoltenberg: l’Otan déterminée à améliorer ses relations avec la Russie
    L'Otan «ne veut pas une confrontation» avec Moscou mais augmente ses dépenses militaires
    La Russie n’est-elle plus une menace? L’Otan se contredit
    Tags:
    frontière, OTAN, Vladimir Poutine, Géorgie, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik