Ecoutez Radio Sputnik
    Armes américaines (image d'illustration)

    «Les États-Unis déstabilisent le monde avec leurs exportations d'armes»

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    6104

    Les exportations d’armes américaines sont la cause d’instabilité dans le monde. C’est ce qu’a écrit le ministre iranien des Affaires étrangères ce 19 juillet sur son compte Twitter, tout en suggérant aux Américains d’investir les sommes qu’ils consacrent aux armes dans des domaines qui serviront mieux le développement de leur pays.

    Dans un message qu'il a publié ce 19 juillet sur son compte Twitter, le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif, a accusé les États-Unis de déstabiliser le monde en exportant leurs armes et leur a conseillé de dépenser la part du budget qu'ils allouent à la Défense pour assurer un avenir radieux à leur pays.

    «Les États-Unis déstabilisent le monde avec leurs exportations d'armes, en dépensant des sommes qui pourraient être utilisées pour un avenir meilleur», a écrit le diplomate iranien.

    Le responsable a relevé le fait que même avec des budgets faramineux alloués chaque année à la défense et au développement de nouvelles armes, les États-Unis n'arrivent pas à protéger leur pays.

    «Pourtant, leurs armes ne peuvent même pas assurer la sécurité leurs citoyens: 35% des dépenses militaires mondiales n'ont pas réussi à empêcher 15 Saoudiens d'assassiner et de blesser plus de 9.000 Américains le 11 septembre», a-t-il affirmé.

    ​L'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (SIPRI) a publié, le 12 mars 2018, un rapport sur l'état du commerce mondial des armes. Selon le SIPRI, au niveau mondial, les ventes d'armes, en hausse depuis 2003, ont augmenté de 10% en volume sur la période allant de 2013 à 2017.

    Comme le rapporte cet Institut, les États-Unis et la Russie restent les principaux exportateurs. Ils représentent 56% de tous les échanges dans ce domaine. La France, l'Allemagne et la Chine font également partie des cinq premiers.

    Le marché est dominé par les États-Unis qui s'arrogent 34% des parts de marché. Cela signifie une croissance de leurs exportations militaires de 25% entre 2013 et 2017 par rapport à la période allant de 2008 à 2012. Pendant cette période, les Américains ont fourni des systèmes d'armes à grande échelle à 98 pays. 49% d'entre elles ont été destinés aux pays du Proche-Orient.

    Selon Aude Fleurant, directrice du programme Armements et Dépenses militaires du SIPRI, les livraisons effectuées par les États-Unis entre 2013 et 2017, en application des contrats signés sous l'administration de Barack Obama, ont atteint un niveau record depuis la fin des années 1990.

    Entre 2013 et 2017, la part de la Russie représentait 22% des exportations mondiales d'armes. Pourtant, les ventes au cours de cette période ont diminué de 7,1% par rapport à période allant de 2008 à 2012. Les experts du SIPRI l'expliquent par la réduction des volumes d'approvisionnement d'un certain nombre d'acheteurs clés.

    Ainsi, par exemple, la Chine et l'Algérie ont continué à recevoir des armes russes, mais leur nombre était inférieur à celui de la période précédente.

    Lire aussi:

    Et les cinq principaux exportateurs mondiaux d’armes sont…
    USA: les dépenses militaires en hausse pour la première fois depuis 5 ans
    La France «rétrograde» en termes de dépenses militaires: un mauvais procès?
    Tags:
    destabilisation, armes conventionnelles, exportations, SIPRI, Barack Obama, Mohammad Javad Zarif, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik