Ecoutez Radio Sputnik
    Image d'illustration

    Ambassadeur russe à Rabat: les positions du Maroc en Russie consolidées grâce à l’embargo

    CC BY-SA 2.0 / Marek Kubica / Flag over Al Quaraouiyine
    International
    URL courte
    1330

    Depuis que la coopération bilatérale a été élevée par les dirigeants des deux pays au niveau du partenariat stratégique, les échanges commerciaux entre la Russie et le Maroc vont bon train et les domaines de leur collaboration économique et culturelle se diversifient, explique à Sputnik l’ambassadeur de Russie à Rabat.

    L’embargo décrété par la Russie en réponse aux sanctions occidentales visant son économie a permis au Maroc de s’implanter davantage sur le marché de cette plus grande contrée du monde, confirme l’ambassadeur de Russie au Maroc, Valerian Shuvaev. 

    «Le Maroc n’a jamais suivi la campagne anti-russe, menée par certains États, qui sont bien connus, et n’a jamais adhéré aux sanctions économiques contre notre pays. Et il n’y a pas d’exagération à dire que les Marocains en ont bien profité pour consolider leurs positions sur le marché russe. Il s’agit en premier lieu des produits agricoles et surtout des légumes primeurs. Effectivement, ces derniers temps, les exportations marocaines de ces produits ont connu une croissance sensible et lorsqu’ils font l’objet d’une demande en Russie, ils sont les bienvenus», indique le diplomate dans un commentaire exclusif donné à Sputnik.  

    Dans un contexte plus large, la dynamique de la coopération bilatérale est forte depuis que les dirigeants des deux pays ont décidé de la faire progresser jusqu’au niveau du partenariat stratégique, note l’ambassadeur.  

    «Les échanges commerciaux ont une tendance à la hausse, de nouveaux projets apparaissent et ce qui est important c’est que plusieurs de ces projets sont liés à la haute technologie. Nous avons entamé un dialogue sur des projets énergétiques, […] mais là il faut attendre un certain temps pour que la mise au point du programme se généralise», explique-t-il.  

    Sans oublier de mentionner la pêche, ce domaine de coopération traditionnelle, et le tourisme, «domaine relativement "jeune", mais qui a très vite pris de l’ampleur, les itinéraires marocains devenant aujourd’hui de plus en plus populaires parmi les Russes».

    Outre les domaines de coopération traditionnels, de nouveaux projets ne vont pas tarder à voir le jour. Ainsi, les deux pays  négocient le projet d’un accord intergouvernemental dans le domaine du nucléaire et de la mise en place d’une zone de libre-échange, rappelle l’ambassadeur russe. 

    Lire aussi:

    Le Maroc espère un nouveau niveau du partenariat avec la Russie, selon l’ambassadeur
    Ambassadeur russe à Rabat: le Mondial 2018 a accru l’intérêt des Marocains pour la Russie
    Vice-président gabonais: le développement marocain «est un exemple à suivre en Afrique»
    Tags:
    commerce, échanges commerciaux, économie, agriculture, sanctions, Valerian Chouvaïev, Occident, Maroc, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik