Ecoutez Radio Sputnik
    Salisbury

    Les responsables présumés de l’affaire Skripal? «Pure spéculation», selon le Home Office

    © AP Photo / Matt Dunham
    International
    URL courte
    5171

    Le ministre britannique de la Sécurité au Home Office Ben Wallace a qualifié de spéculation les informations selon lesquelles les enquêteurs britanniques seraient enfin en mesure de désigner des suspects de l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille Ioulia à Salisbury.

    La police britannique serait sur la piste des auteurs présumés de l'attaque au gaz innervant A-234 contre les Skripal, à savoir d'un groupe de suspects russes. Pourtant, leur certitude ne provoque pas l'enthousiasme au ministère britannique de l'Intérieur. Sur son compte Twitter, Ben Wallace, ministre britannique de la Sécurité au Home Office, a estimé qu'il s'agirait d'une fausse piste:

    «J'estime que cette histoire appartient au "dossier de pure spéculation et mal informé"», indique son message sur le réseau social.

    L'ex-agent double russe Sergueï Skripal et sa fille Ioulia ont été empoisonnés en mars à Salisbury. Ils ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, avait accusé la Russie d'être derrière leur empoisonnement.

    La Russie a toujours démenti les allégations de Londres. Début avril, les chercheurs du laboratoire britannique de Porton Down avaient reconnu ne pas être en mesure d'établir le pays d'où provenait l'agent innervant utilisé dans cette tentative d'assassinat. Le gouvernement russe a à plusieurs reprises demandé à Londres de lui permettre de participer à cette enquête.

    Les Skripal sont depuis sortis de l'hôpital.

    La police britannique enquête également sur un autre empoisonnement, survenu fin juin à Amesbury, une ville voisine de Salisbury. Deux personnes, un homme et une femme, toutes deux quadragénaires, ont été retrouvées inconscientes samedi 30 juin dans une habitation à Amesbury. Scotland Yard a annoncé que le couple avait été empoisonné par l'agent innervant «Novitchok».

    Lire aussi:

    Affaire Skripal: les auteurs présumés auraient fui le Royaume-Uni après l'attaque
    Les circonstances de l’empoisonnement du couple à Amesbury dévoilées
    L'ambassadeur russe au UK sur les Skripal: «pratiquement toutes les preuves détruites»
    Tags:
    Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Royaume-Uni, Londres
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik