Ecoutez Radio Sputnik
    Jean-Claude Juncker

    «Continent serré»: Juncker lance un avertissement à l’Europe

    © Sputnik . Alexeï Vitvitski
    International
    URL courte
    291470

    Dans un contexte de croissance de la population mondiale, Jean-Claude Juncker a appelé l’Europe à garder son unité afin de ne pas se retrouver mise à l’index par rapport au reste du monde.

    Jean-Claude Juncker estime que, dans un contexte de croissance de la population mondiale, l'Europe pourrait avoir des difficultés dans les années à venir, au point qu'aucun pays de l'UE ne figurera parmi les grands États. C'est pour cette raison que le président de la Commission européenne appelle les pays européens à garder leur unité.

    «L'Europe est le continent le plus serré… Au début du XXe siècle, l'Europe représentait 20% de l'humanité, aujourd'hui 6%, à la fin du siècle 3-4%. Dans quelques années, aucun membre de l'UE ne représentera plus de 1% de la population mondiale. Aucun membre de l'UE ne sera membre du G7. Donc, dans la mesure où nous nous resserrons, nous devons trouver des forces qui nous présentent comme un ensemble actif et indivisible», a déclaré Jean-Claude Juncker.

    Il a également appelé à ne pas écouter ceux qui «ne voulaient pas voir l'Europe telle que nous voulons la voir» et a assuré qu'elle «ne serait jamais créée contre les nations».

    «J'ai été très surpris lorsque le Président américain a déclaré que l'Europe était une rivale, alors que j'ai grandi avec cette idée naïve que l'Amérique et l'Europe étaient frère et soeur (…). Et c'est pourquoi nous devons expliquer à nos amis de l'autre côté de l'océan Atlantique que depuis la Seconde Guerre mondiale, nous avons fait de l'Europe un abri de paix. Ce continent épuisé a trouvé la force de s'entendre sur ce qu'il faut faire ensemble», a déclaré M.Juncker.

    Et d'ajouter: «Nous devons dire à nos amis américains que nous, l'UE, voulons rester fidèles à ce que nous sommes, et nous voulons rester fidèles à ce que nous avons construit ensemble».

    «Tous les efforts pour diviser les Européens sont vains», a-t-il déclaré.

    Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker doit se rendre à Washington le 25 juillet pour y rencontrer Donald Trump, dans le but de désamorcer les tensions commerciales entre l'Union européenne et les États-Unis.

    Lire aussi:

    L’Europe désormais «ouverte» aux agriculteurs américains
    Juncker aurait expliqué à Trump la position de l’UE avec des cartes colorées
    Trump a déclaré la guerre commerciale à l’UE
    Tags:
    Union européenne (UE), G7, Jean-Claude Juncker, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik