Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'UE

    Sans l’accord avec l’UE, le Brexit serait une catastrophe, selon un député britannique

    © AP Photo / Kirsty Wigglesworth
    International
    URL courte
    Brexit (2018) (68)
    247

    Quitter l’Union européenne sans un accord avec l’UE serait «absolument catastrophique» pour le Royaume-Uni, selon le député conservateur de la Chambre des communes Dominic Grieve.

    La sortie de l'Union européenne sans un accord sur la poursuite de la coopération aurait des conséquences catastrophiques pour le Royaume-Uni, selon Dominic Grieve, député conservateur de la Chambre des communes et partisan de l'appartenance du pays à l'UE.

    «Je pense que l'absence d'accord serait absolument catastrophique pour le pays. Cela mettrait le Royaume-Uni en état d'urgence», a-t-il déclaré dimanche 22 juillet en direct sur Sky News ajoutant qu'il était plein de «détermination afin d'y faire face».

    Dominic Grieve a signalé que certains de ses collègues conservateurs voudraient un scénario du Brexit sans l'accord avec l'UE et que le même groupe de députés était capable de «destituer» Theresa May de son poste de Première ministre.

    Les négociations officielles entre Londres et Bruxelles sur les modalités de la sortie du Royaume-Uni de l'UE ont débuté le 19 juin 2017 en Belgique. Un an plus tôt, les adversaires de l'intégration européenne avaient remporté un référendum au Royaume-Uni sur cette question ayant totalisé 51,9% des voix.

    Les négociations sur le Brexit doivent durer jusqu'à novembre 2018 après quoi un accord doit être approuvé par les Parlements européen et britannique. Le Brexit proprement dit doit avoir lieu le 29 mars 2019, ouvrant une période de transition qui durera jusqu'au 31 décembre 2020.

    Dossier:
    Brexit (2018) (68)

    Lire aussi:

    L'Iran convoque l'ambassadeur britannique après l'incident dans le golfe d'Oman
    L’armateur du pétrolier japonais infirme la version US sur l’incident en mer d’Oman
    Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour «crime contre l’humanité» (vidéo)
    Tags:
    état d'urgence, Brexit, Union européenne (UE), Dominic Grieve, Theresa May, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik