International
URL courte
5516
S'abonner

Le ministère britannique de la Défense a dépensé plus de 11 milliards d’euros pour des avions militaires que Thomas Cook et Jet2 utilisent pour transporter des touristes vers la Méditerranée, d’après le journal The Mail On Sunday.

Trois des 14 avions militaires Airbus A330 MRTT, qui coûtent aux contribuables britanniques la bagatelle de 10,5 milliards de livres sterling (11,75 milliards d’euros) servent à transporter des milliers de vacanciers vers des stations balnéaires parce que la Royal Air Force n’en a pas besoin, a annoncé le journal The Mail On Sunday.

Les appareils baptisés Voyager lors de leurs missions militaires sont censés transporter des soldats vers des bases militaires dans le monde entier et ravitailler en vol des chasseurs et des bombardiers. Mais une enquête du journal révèle que les sociétés touristiques Thomas Cook et Jet2 les utilisent pour transporter des milliers de touristes à Majorque, Tenerife, New York et en Floride.

Les avions font partie des 14 Airbus A330 acquis par le ministère britannique de la Défense en vertu d'un contrat de crédit-bail controversé de 2008 qui coûte environ 400 millions de livres sterling (448 millions d’euros) par an. L'accord conclu avec le consortium de constructeurs aéronautiques AirTanker, qui comprend entre autres Airbus, permet au groupe de gagner des millions d’euros de plus en louant jusqu’à quatre avions non utilisés à des sociétés touristiques. Toutefois, la Royal Air Force continue de dépenser des sommes astronomiques pour le droit de récupérer les avions en cas de besoin.

Selon The Mail On Sunday, ses correspondants sont montés à bord de trois avions, qui font partie du parc aérien de la Royal Air Force, à Manchester et ont voyagé avec des centaines de touristes à Tenerife, à New York, Seattle, Boston et Orlando sur des forfaits de Thomas Cook et de Jet2.

Les documents du ministère de la Défense obtenus par The Mail on Sunday révèlent que ces avions n'ont jamais participé à des opérations militaires, bien que le ministère de la Défense ait refusé de confirmer cette information.

Ces révélations étonnantes surviennent quelques semaines après que le secrétaire d’État britannique à la Défense, Gavin Williamson, a menacé de renverser la Première ministre Theresa May lors de vives discussions sur des coupes budgétaires militaires, exigeant 20 milliards de livres (22,4 milliards d’euros) supplémentaires pour ces 10 prochaines années.

Lire aussi:

Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
«Contrat du siècle»: après les rodomontades macronistes, le temps de la sortie de l’Otan?
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
New York, Royaume-Uni, Boston, Floride, Seattle, Manchester, Tenerife, Orlando, Theresa May, Gavin Williamson, Royal Air Force (RAF) britannique, Airbus Group, The Mail on Sunday, AirTanker, Thomas Cook, Jet2, Airbus A330, Airbus A330 MRTT, avions militaires
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook