Ecoutez Radio Sputnik
    Policiers israéliens

    La police israélienne démantèle un réseau de trafic de femmes de pays ex-soviétiques

    © AP Photo / Ariel Schalit
    International
    URL courte
    11260

    La police israélienne a démantelé un réseau criminel de traite de femmes de l’ex-URSS. Les suspects ont été arrêtés et les victimes des criminels ont été placées en lieu sûr.

    En Israël, cinq personnes ont été arrêtées pour traite de femmes qui étaient contraintes à la prostitution, annonce le service de presse de la police israélienne.

    Le 22 juillet, le tribunal a prolongé leur détention d'une semaine.

    Grâce à l'enquête menée sur plusieurs mois, un réseau criminel qui sélectionnait des jeunes filles, y compris mineures, en Biélorussie et dans d'autres républiques de l'ex-URSS pour les envoyer en Israël comme prostituées, a été mis au jour.

    Les suspects sont également des ressortissants de pays post-soviétiques. De plus, un citoyen israélien a été arrêté en Biélorussie par des organismes locaux d'application de la loi. En dehors du trafic d'êtres humains, les membres du groupe sont suspectés de complot criminel, de fraude fiscale et d'autres crimes économiques.

    Les criminels expliquaient aux femmes comment se comporter lors du contrôle dans l'aéroport international de Tel Aviv-David Ben Gourion pour ne pas provoquer de suspicions et éviter l'expulsion.

    La police a établi des données personnelles et les lieux de résidence des victimes de ce groupe criminel. Elles ont toutes été envoyées dans un centre spécial pour victimes de violence où elles se trouveront jusqu'à la fin du procès.

    Lire aussi:

    Fallait-il pénaliser les clients de prostituées? La réponse du terrain
    L’un des criminels les plus recherchés d’Europe arrêté au Portugal
    Un vacancier biélorusse refuse d'épouser leur jeune fille, ils le prennent en otage
    Tags:
    criminels, enquête, femmes, traite des êtres humains, prostitution, police, aéroport international Ben Gourion de Tel Aviv, Biélorussie, URSS, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik