International
URL courte
195
S'abonner

Les services de sécurité du Kurdistan irakien ont neutralisé deux assaillants ayant attaqué le 23 juillet au matin le bâtiment de l'administration d'Erbil, la capitale de la région autonome, annonce la télévision locale. Peu de temps après, un kamikaze s’est fait sauter à Erbil.

Un groupe d’hommes armés a attaqué le 23 juillet au matin le siège de la ville d'Erbil, la région autonome du Kurdistan irakien. Un policier a été blessé lors de l’opération.

​Les membres des forces de sécurité sont d'abord parvenus à neutraliser deux assaillants, relate la télévision locale. 

D’autres assaillants détenaient alors des otages. Deux otages ont été libérés lors de l’opération des forces de sécurité kurdes. L'un d'entre eux a été gravement blessé, ont indiqué des officiels. 

Quelques heures plus tard, Reuters a rapporté, citant une source de sécurité, que l'un des assaillants avait mené un attentat suicide dans le bâtiment du gouvernement. Des forces de sécurité ont été dépêchées sur les lieux.

Les responsables kurdes de la sécurité, commentant l'attaque, ont déclaré qu'ils suspectaient que les assaillants appartenaient au groupe terroriste Daech*.

Les forces de sécurité ont finalement annoncé qu’elles avaient éliminé tous les assaillants et que l’opération était désormais terminée. Le gouverneur d’Erbil a affirmé qu’un employé avait été tué dans l’attaque.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Un centre culturel turc des Vosges abritait une colonie de vacances clandestine
Déchéance de la nationalité pour les Algériens auteurs de graves préjudices aux intérêts de l’État
Le prototype Starship de SpaceX réussit son atterrissage, puis explose
Refus de la laïcité chez les jeunes Français: jusque dans les salles de classe, le modèle américain s’impose
Tags:
attentat suicide, attaque, police, Erbil, Kurdistan, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook