Ecoutez Radio Sputnik
    Graffiti anti-USA à Téhéran

    Un général iranien qualifie les menaces de Trump de «guerre psychologique»

    © AFP 2019 Atta Kenare
    International
    URL courte
    4193

    En réponse aux récentes menaces de Donald Trump, un général iranien a dénoncé «la guerre psychologique» menée par le dirigeant américain à l'encontre de son pays.

    L'Iran continuera de résister à ses ennemis en dépit de la guerre psychologique menée par Washington vis-à-vis de la République islamique, a promis le général du corps des Gardiens de la révolution Gholamhossein Gheybparvar.

    «Nous ne renoncerons jamais à notre idéal révolutionnaire, nous résistons à la pression de nos ennemis […]. L'Amérique ne veut rien de moins que la destruction de l'Iran, mais Trump est incapable de faire quelque chose contre nous», a déclaré le général cité par l'agence ISNA.

    Auparavant, le Président de la République islamique Hassan Rohani avait appelé Donald Trump à «ne pas jouer avec la queue du lion», ce qui devrait lui éviter «des regrets».

    Pour sa part, le locataire de la Maison-Blanche a clairement mis Téhéran en garde contre toute nouvelle menace à l'égard des États-Unis sous peine d'en subir des conséquences «telles que peu de personnes en ont subi dans l'Histoire».

    Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a quant à lui comparé le gouvernement iranien à une mafia tout en qualifiant le Président Rohani et son ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif d'hommes de paille.

    Lire aussi:

    Une explosion se serait produite dans une raffinerie en Espagne (images)
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Le drone US abattu par l'Iran a effectivement violé sa frontière, selon la Défense russe
    Tags:
    menaces, guerre psychologique, conflit, tensions, Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), Mike Pompeo, Donald Trump, Hassan Rohani, Mohammad Javad Zarif, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik