International
URL courte
1111
S'abonner

Les services de contre-espionnage allemands ont reconnu ne pas disposer d’informations attestant que la Russie aurait essayé d’influer sur le déroulement des élections en Allemagne.

Rien n’indique que la Russie ait cherché à s’ingérer dans les élections au Bundestag en Allemagne en 2017, a annoncé mardi l’Office fédéral de protection de la constitution (BfV, service de contre-espionnage allemand).

«Nous n’avons pas de données sur des tentatives concrètes de services secrets pour influer sur les élections au Bundestag en 2017 au moyen de la propagande ou de la désinformation», lit-on dans un rapport du BfV.

Ces services ont en outre reconnu que les médias russes avaient couvert les législatives allemandes «de manière réservée».

Différents médias européens et américains ont accusé la Russie de s'immiscer dans les élections de plusieurs pays occidentaux sans pour autant fournir de preuves. Moscou a fermement rejeté toutes ces accusations les qualifiant d'infondées. En août 2017, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a souligné que les services de renseignement allemands n’avaient fourni aucune preuve d’une ingérence russe durant la campagne électorale en Allemagne.

Lire aussi:

Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
élections législatives, ingérence russe, Office fédéral allemand pour la protection de la Constitution (BfV), Russie, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook