International
URL courte
163
S'abonner

Onze des douze enfants sauvés d’une grotte inondée de Thaïlande après plus de deux semaines sous terre ont eu la tête rasée le mardi 24 juillet, lors d’une cérémonie bouddhiste préalable à une retraite dans un monastère.

Onze des douze enfants et leur entraîneur de football coincés deux semaines dans une grotte inondée en Thaïlande se sont rendus dans un temple bouddhiste, pour une série de rituels censés leur porter bonheur.

​«Ils vont effectuer une retraite de neuf jours. Onze d'entre eux vont devenir novices et leur entraîneur va devenir moine», a déclaré à la presse le gouverneur de la province de Chiang Rai, Prachon Pratsakul.

La cérémonie qui avait eu lieu dans l'un de plus grand monastères de la province Chiang Rai a été retransmise en direct par la chaîne de télévision Thai PBS.

11 adolescents et leur entraîneur ont effectué la cérémonie de rasage de tête et de sourcils avant d'entrer dans le monastère. Des vêtements de moine jaune-orange leur ont été également offerts ainsi que des bols à aumônes.

La cérémonie, bercée par les prières des moines, s'est déroulée en présence de moines, de parents ainsi que de nombreux spectateurs. Le gouverneur de la province Chaing Rai est également venu assister à la cérémonie.

L'entraîneur de foot, seul adulte présent dans la grotte, va lui aussi faire une retraite dans un monastère, une pratique courante dans ce pays majoritairement bouddhiste et qui sert de rite de passage.

Il s'agit, par ce rituel d'hommage à l'ancien membre des commandos de marine thaïlandais mort en posant les bouteilles d'oxygène nécessaires à leur évacuation, d'apaiser également les «esprits» présents sur le lieu du drame.

La coutume du pays veut qu'on fasse une retraite dans un monastère après la mort d'un proche. Souvent, les hommes thaïlandais se rasent la tête pour retrouver leur calme et se remettre en forme par des prières et par la méditation suite à un fort stress, à une catastrophe ou encore en cas de conflit militaire.

Ils séjourneront dans différents monastères jusqu'au 4 août.

L'un des enfants, Adul Sam-on, ne se joindra pas à eux car il est chrétien, a indiqué le gouverneur.

La Thaïlande et le monde entier ont suivi de près la saga des 12 enfants et de leur entraîneur de 25 ans bloqués depuis le 23 juin par la montée des eaux dans le vaste réseau souterrain de cette grotte. Les médias internationaux ont envoyé des centaines de journalistes sur place. Le 10 juillet, le dernier mineur et l'entraîneur ont été remonté à la surface à l'issue de l'opération qui a pris trois jours.

Lire aussi:

L’avocat de Trump présente au Sénat de Géorgie une première vidéo de «preuve» de fraude électorale
Erdogan espère que la France «se débarrassera au plus vite du danger Macron»
Traversée de l’Algérie avec un âne: le challenge qui passe mal sur les réseaux sociaux
L’organisateur de l’orgie gay ayant accueilli l’eurodéputé hongrois livre des détails de la soirée
Tags:
sauvetage, monastère, rescapés, enfants, Thaïlande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook