International
URL courte
0 77
S'abonner

Le ministère algérien des Affaires étrangères a créé la surprise en rappelant son ambassadeur à Rome et en lui signifiant la fin avant terme de sa mission en Italie, selon TSA.

L'ambassadeur d'Algérie en Italie, Abdelhamid Senouci Bereksi, a été rappelé par le ministère des Affaires étrangères pour apprendre que sa mission était terminée, a annoncé TSA.

Étant donné qu'en règle générale les ambassadeurs algériens restent en poste quatre ou cinq années, le rappel d'Abdelhamid Senouci Bereksi, en poste depuis décembre 2015, a suscité de nombreuses interrogations.

Certaines sources de TSA ont fait savoir que la raison de son rappel était «l'indiscipline». D'autres évoquent des relations conflictuelles avec des cadres du ministère.

Le média indique que ce rappel surprise d'un diplomate de premier plan, qui avant son départ à Rome occupait le poste de secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, intervient alors qu'un mouvement dans le corps diplomatique est en attente d'une validation depuis l'été dernier.

Les propositions de changement formulées par le ministre des Affaires étrangères devraient concerner de nombreux postes: Rabat, Tunis, Lisbonne, Londres, Genève, Ottawa, Buenos Aires, Bogota, Pretoria, Doha, le Caire, Abou Dhabi, Prague, Varsovie, Budapest, Zagreb, Canberra et La Haye. 

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Le siège de CNN à Atlanta vandalisé par des manifestants après la mort de George Floyd - vidéo
Tags:
rappel, ambassadeur, Rome, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook