Ecoutez Radio Sputnik
    Maison-Blanche

    Chef de la diplomatie allemande: «l’Amérique est plus grande que la Maison-Blanche»

    © AP Photo / Pablo Martinez Monsivais
    International
    URL courte
    622

    «L’Amérique est plus grande que la Maison-Blanche», dont le locataire ne représente pas tout le pays et ne peut pas changer cet état de fait au moyen de Twitter, estime le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, qui considère également Washington comme un des principaux alliés de Berlin.

    Donald Trump ne représente pas tous les États-Unis, a annoncé le 24 juillet le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères Heiko Maas.

    «L'Amérique est plus grande que la Maison-Blanche. M.Trump ne changera pas cette réalité. Il peut faire des publications sur Twitter autant qu'il veut», a écrit M.Maas sur son compte Twitter.

    ​Toutefois, le chef de la diplomatie allemande a souligné le niveau des relations entre son pays et les États-Unis.

    «Pour moi, les États-Unis ne sont pas un adversaire mais notre partenaire et notre allié le plus important en dehors de l'UE», a-t-il ajouté.

    Les États-Unis ont introduit des tarifs douaniers sur les importations d'acier et d'aluminium (respectivement de 25% et 10%) en provenance de plusieurs pays, dont la Russie. Le 1er juin, cette mesure a été élargie à l'Union européenne, au Canada, au Mexique, à la Corée du Sud et à d'autres pays. 

    L'UE a par la suite initié un litige à l'OMC et infligé des taxes de 25% sur certains biens fabriqués aux Etats-Unis, dont des motocycles et le bourbon.

    Lire aussi:

    La réponse à «America First» est l’«Europe unie», selon Berlin
    «Il est grand temps»: l’Allemagne réévaluerait ses relations avec les USA
    Le chef de la diplomatie allemande parle d’une crise dans les relations avec les USA
    Tags:
    tarifs, guerre commerciale, ministre, biens, taxes, économie, Twitter, présidence américaine, Union européenne (UE), Heiko Maas, Donald Trump, Mexique, Washington, Berlin, Corée du Sud, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik