International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
5114
S'abonner

Les autorités équatoriennes cherchent un moyen de résoudre la situation concernant le refuge de Julian Assange dans leur ambassade à Londres qui dure depuis 2012. Selon le ministre des Affaires étrangères, le fondateur de WikiLeaks ne peut pas la considérer comme un «refuge éternel».

José Valencia, ministre équatorien des Affaires étrangères, a déclaré qu'il était nécessaire de résoudre la situation avec le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, réfugié depuis plusieurs années à l'ambassade d'Équateur à Londres.

«Il est nécessaire de résoudre la question de l'asile, décidée à l'époque, car il ne peut pas être [dans l'ambassade, ndlr] comme dans un refuge éternel, cependant, il est difficile de prédire combien de temps il faudra pour prendre cette décision», a indiqué José Valencia dans une interview accordée au journal ABC.

Le diplomate a appelé à discuter du problème dans le cadre du droit international avec trois parties: le gouvernement britannique, le gouvernement de l'Équateur et les avocats de Julian Assange.

Le fondateur de WikiLeaks a trouvé asile dans l'ambassade d'Équateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains. En janvier 2018, le gouvernement équatorien a annoncé être à la recherche d'une «médiation» en vue de trouver un accord avec Londres sur la situation «insoutenable» de M.Assange.

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Un astéroïde frôlera la Terre en septembre, passant cinq fois plus près que la Lune, avertit la NASA
Un homme désigné comme l'un des agresseurs du chauffeur de bus à Bayonne porte plainte
Une banderole anti-Macron survole la cérémonie militaire du 14 juillet – vidéo
Tags:
WikiLeaks, Julian Assange, Londres, Royaume-Uni, Equateur
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook