International
URL courte
3133
S'abonner

«Ainsi tout change, ainsi tout passe», même l’attitude du Président américain sur le dossier du Kosovo, à en croire Gazeta Express.

Les dirigeants russe et américain, Vladimir Poutine et Donald Trump, ont concilié leurs positions sur la situation au Kosovo, informe le journal kosovare Gazeta Exress, se référant à une source diplomatique.

D’après cette source, l’administration de Donald Trump a accepté que les autorités kosovares rendent une partie de leur territoire, plus précisément les régions du nord, à la Serbie en échange de la reconnaissance du Kosovo. 

L’édition précise en outre que ce revirement dans la politique américaine concernant le Kosovo est lié au fait qu’après le départ de l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, H.R. McMaster, sa place avait été prise par John Bolton qui, d’après les informations de l’édition, est connu pour ses visions anti-kosovares depuis l’époque où il occupait le poste d’ambassadeur américain à l’Onu. 

Le 16 juillet, Helsinki a accueilli le premier sommet plein format entre les Présidents Vladimir Poutine et Donald Trump. Lors de cette rencontre, les deux dirigeants ont discuté en tête à tête pendant plus de deux heures avant de poursuivre leur échange en présence des délégations des deux pays. Lors de la conférence de presse conjointe donnée à l’issue de la rencontre des deux Présidents, le thème du Kosovo n’a pas été mentionné.   

Rappelons qu’en juin le Président serbe, Aleksandar Vučić, a déclaré que son peuple s’exprimerait sur la question de l’indépendance du Kosovo par référendum. 

Lire aussi:

Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
«Un scandale absolu»: Jean-Michel Aulas en colère face au foot français à l’arrêt
Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Tags:
règlement, Donald Trump, Vladimir Poutine, Serbie, États-Unis, Kosovo, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook