International
URL courte
7250
S'abonner

La Syrie aspire à retrouver sa place sur le tracé des voies commerciales internationales. Un certain nombre de propositions pour la réparation et la reconstruction des principales artères du pays sont préparées à l’intention de sociétés de bâtiment et travaux publics, a déclaré à Sputnik Ali Hammoud, ministre syrien des Transports.

Il s'agit des routes susceptibles de donner une puissante impulsion au développement de l'économie syrienne et régionale, alors qu'avec le développement du réseau routier, il sera plus facile aux réfugiés de rentrer chez eux, a indiqué à Sputnik le ministre syrien des Transports, Ali Hammoud.

Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie
© Photo. Basem Haddad
Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie

«L'une des principales artères de transport, indispensable pour le rétablissement du transit international, coupe le pays du nord au sud. Sa longueur est de 432 km, et sa reconstruction est évaluée à 480 milliards de livres syriennes (environ 960 millions de dollars). Elle commence au poste de passage de la frontière avec la Turquie Bab Alhawa, puis passe par Alep, Hama, Homs, Damas et débouche vers la frontière syro-jordanienne», a raconté l'interlocuteur de l'agence.

Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie
© Photo. Basem Haddad
Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie

Selon le ministre, la deuxième grande artère traverse la Syrie d'ouest en est jusqu'à la frontière irakienne.

Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie
© Photo. Basem Haddad
Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie

«Il s'agira en tout de 351 km de route à reconstruire pour près de 281 milliards de livres syriennes (environ 560 millions de dollars)», a précisé M.Hammoud.

Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie
© Photo. Basem Haddad
Ministre syrien: faire du pays une partie de la nouvelle Route de la Soie

Et d'ajouter qu'il était également prévu de construire une route de 170 km autour de Damas.

«Ce sera une base solide pour le développement de l'ensemble du système de transport de toute la région de la capitale qui sera ainsi reliée aux voies de transport internationales», a poursuivi le ministre.

L'interlocuteur de Sputnik a par ailleurs annoncé qu'il était aussi prévu de rétablir les routes régionales, notamment à Deir ez-Zor, et de construire des ponts qui enjamberont l'Euphrate.

Lire aussi:

Ces bonnes habitudes à prendre pour perdre du poids, selon une nutritionniste
Didier Raoult interpelle l'OMS sur le remdesivir et en dénonce les effets secondaires
L’Égypte a besoin d’armes, la France répondra-t-elle présente?
«Je vais te venger»: la promesse de la femme du chauffeur tabassé jusqu’à la mort cérébrale à Bayonne
Tags:
économie, transit, reconstruction, route, pont flottant, Grande Route de la Soie, Sputnik, Ali Hammoud, Deir ez-Zor, Alep, Homs, Euphrate, Jordanie, Turquie, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook