International
URL courte
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)
13644
S'abonner

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui est réfugié depuis plusieurs années dans l'ambassade d'Équateur à Londres, devra quitter les lieux, a annoncé ce vendredi le Président équatorien Lenín Moreno.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, qui est reclus depuis plusieurs années à l'ambassade d'Équateur à Londres, devra quitter son refuge, a annoncé ce vendredi le Président équatorien Lenín Moreno.

«C'est même une violation des droits de l'homme qu'une personne reste trop longtemps isolée», a déclaré M.Moreno.

Auparavant, José Valencia, ministre équatorien des Affaires étrangères, avait déclaré qu'il était nécessaire de résoudre la situation avec le fondateur de WikiLeaks.

Le fondateur de WikiLeaks avait trouvé asile dans l'ambassade d'Équateur à Londres pour échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster avait maintenu le mandat d'arrêt contre M.Assange, indiquant qu'il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution.

Julian Assange craint, en cas d'arrestation, d'être extradé vers les États-Unis où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains. En janvier 2018, le gouvernement équatorien avait annoncé être à la recherche d'une «médiation» en vue de trouver un accord avec Londres sur la situation «insoutenable» de M.Assange.

Dossier:
Julian Assange réfugié à l'ambassade de l'Equateur à Londres, 2012-2019 (127)

Lire aussi:

L’essayiste Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra
La démission du Premier ministre «est une trahison collective des partis libanais», selon l’entourage de Macron
Vidéo des dernières secondes avant le crash de l’avion de transport militaire An-26
Nouvelle taxe sur les voitures: les automobilistes en sursis?
Tags:
refuge, ambassade, WikiLeaks, Julian Assange, Equateur, Royaume-Uni, Londres
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook