Ecoutez Radio Sputnik
    Hommage au pilote du Su-25

    Su-25 russe abattu à Idlib: trois Syriens arrêtés in abstentia pour meurtre du pilote

    © Sputnik . Maxime Blinov
    International
    URL courte
    15860

    L’arrestation in abstentia a été prononcée en Russie à l’encontre des trois hommes accusés dans le cadre de l'enquête sur la disparition du pilote Roman Filipov, mort en héros en février dernier dans le nord-ouest de la Syrie.

    Un tribunal de Moscou a sanctionné l’arrestation in abstentia de trois citoyens syriens accusés dans le cadre de l’enquête sur la mort du commandant du Su-25 Roman Filipov dans les territoires contrôlés par des terroristes en Syrie, informe la presse. 

    Les trois suspects, Mourad Joumou'a Chreyba, Tareq Nawras Sohta et Amer Izzat Sohta, font l’objet d’un avis de recherche international. 

    La durée de leur détention sera décomptée à partir du jour de leur extradition vers la Russie, est-il précisé.

    Un Su-25 russe a été abattu en Syrie le 3 février par un système portatif utilisé par des terroristes alors qu'il survolait la zone de désescalade d'Idlib, selon les informations communiquées par le ministère russe de la Défense. Le pilote de l'avion, Roman Filipov, avait informé qu'il s'était éjecté dans une zone contrôlée par les terroristes du Front al-Nosra*. Grièvement blessé, il s'est fait sauter en actionnant lui-même une grenade alors qu'il était encerclé par les terroristes.

    Le Président russe a signé le décret par lequel le pilote Roman Filipov a été élevé à titre posthume au rang de Héros de la Russie. 

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    L’émouvant hommage des Moscovites au pilote du Su-25 abattu en Syrie
    Avion russe abattu en Syrie: Erdogan présente ses condoléances à Poutine
    Le pilote du Su-25 abattu en Syrie sera élevé au rang de Héros de Russie à titre posthume
    Tags:
    pilote, arrestation, tribunal, Su-25, Front al-Nosra, Russie, Idlib, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik