International
URL courte
2210
S'abonner

Le 10e sommet anniversaire des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), à Johannesbourg, s’est déroulé sur fond de «guerres commerciales», résultant de la politique protectionniste pratiquée par Donald Trump. Le protectionnisme du Président américain pourrait faire le jeu des BRICS, a déclaré à Sputnik un analyste brésilien.

Tout au long de 2018, le protectionnisme commercial tient le haut du pavé dans la politique des États-Unis sur la scène internationale. En mars, Donald Trump a surtaxé les importations d'acier et d'aluminium sans ménager même ses plus proches alliés.

«Cela contribue incontestablement au renforcement de l'influence des BRICS dans le commerce mondial. En fait, Trump ne fait que montrer le vrai visage du grand commerce international qui ne sert aujourd'hui qu'aux intérêts des vieilles puissances», a indiqué à Sputnik Charles Pennaforte, spécialiste brésilien des relations internationales de l'Université fédérale de Pelotas (UFPel).

Selon l'universitaire, le protectionnisme de Donald Trump suscite des préoccupations et des suspicions à travers le monde, tout en permettant aux BRICS de réorganiser le système du commerce mondial. Alors que les États-Unis deviennent de plus en plus isolés, les autres participants du commerce international se mettent à se réorganiser politiquement.

«Ainsi, les BRICS sont en train de devenir ce pôle autour duquel graviteraient les pays à la recherche d'une alternative au système international imposé par les États-Unis», a expliqué M.Pennaforte.

Et d'ajouter que l'effet positif des cataclysmes protectionnistes était leur capacité à pousser le monde vers un regroupement des forces politiques à la recherche d'une alternative.

Le Brésilien a estimé que les BRICS suivraient deux pays, dont l'influence ne cesse d'augmenter à présent, la Russie et la Chine.

«Par ailleurs, à moyen terme, la guerre commerciale déclenchée [par Trump, ndlr], qui n'est au fond qu'une sorte de revanche sous forme de droits de douane, exercera un impact désastreux sur l'industrie américaine», a prédit l'interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Plusieurs villages français seront privés d’Internet à cause de la 5G
Un eurodéputé surpris dans une orgie gay à Bruxelles présente sa démission
«Pour ne pas avoir conscience qu’il y a un privilège blanc, il faut être Blanc», tance Lilian Thuram
Tags:
alliés, droits de douane, alternative, protectionnisme, guerre commerciale, commerce, Université fédérale de Pelotas (UFPel), BRICS, Sputnik, Charles Pennaforte, Donald Trump, États-Unis, Chine, Johannesburg, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook