Ecoutez Radio Sputnik
    l’Algérie

    Migration en Algérie: une députée crie à la «catastrophe»

    CC0 / jorisamonen
    International
    URL courte
    508140

    Naïma Salhi s’est à nouveau attaquée aux migrants subsahariens en les accusant de propager «les maladies et la sorcellerie» en Algérie. Elle appelle à prévenir une «catastrophe».

    La présidente du Parti de l'équité et de la proclamation (PEP), Naïma Salhi, s'est prononcée sur la chaîne de télévision arabophone El Bilad TV sur l'immigration à partir des pays d'Afrique subsaharienne vers l'Algérie.

    «Avant, on était un pays de transit, par lequel ces africains passaient pour arriver en Europe, mais maintenant on est devenu un pays de résidence, et ces africains ramènent avec eux les maladies et la sorcellerie», a-t-elle lancé, en ajoutant qu'elle avait déjà demandé à l'ex-premier ministre Abdelmadjid Tebboune de prévenir «cette catastrophe».

    Ses propos ont été qualifiés de «racistes» par certains médias algériens qui ont rappelé que ce n'était pas la première fois que Naïma Salhi s'en prenait aux migrants. Durant l'été 2017, elle avait lancé une campagne sur les réseaux sociaux pour demander le renvoi des migrants se trouvant en Algérie dans leurs pays d'origine.

    Lire aussi:

    Migrants: Alger tire la sonnette d’alarme quant à l’ampleur de la crise au Sahel
    En expulsant les migrants pêle-mêle, l’Algérie est-elle fidèle à elle-même?
    Migration en Afrique du Nord: «l'œuvre de l'Otan et de son intervention en Libye»
    Tags:
    migration, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik