Ecoutez Radio Sputnik
    Yalta, Crimée

    L’OSCE pose ses conditions pour effectuer une visite en Crimée

    © Sputnik . Ekaterina Yanson
    International
    URL courte
    40685

    Le BIDDH de l’OSCE pourrait envoyer une délégation en Crimée pour évaluer la situation des droits de l'Homme s’il était invité par Kiev et épaulé par les autorités criméennes. Cependant, Moscou rappelle qu’il s’agit de son territoire, ce qui nécessite un visa russe.

    Une délégation du Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'Homme (BIDDH) de l'OSCE souhaite se rendre en Crimée pour évaluer la situation des droits de l'Homme dans la république, selon le quotidien Izvestia.

    Selon les diplomates, la visite nécessite une invitation de Kiev et l'assistance des autorités de la péninsule afin de pouvoir y entrer depuis le territoire ukrainien.

    Pour sa part, le vice-Premier ministre de la Crimée et représentant permanent de la région auprès du Président russe, Gueorgui Mouradov, a fait savoir que Moscou approuvait les visites d'observateurs internationaux en Crimée à certaines conditions.

    Des consultations préalables avec la Russie sont notamment indispensables, selon lui. En outre, un visa ukrainien ne suffira pas pour entrer en Crimée car c'est un territoire russe, a-t-il ajouté.

    La Crimée est redevenue russe après un référendum de mars 2014, lors duquel 95% des Criméens se sont prononcés pour le rattachement à la Russie.

    Lire aussi:

    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    Pékin accueillera prochainement un centre culturel et d'information de la Crimée
    Délégation norvégienne: «La Crimée n’est pas un territoire dangereux, ni occupé»
    Tags:
    Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme (BIDDH), OSCE, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik