International
URL courte
6331
S'abonner

Les sanctions occidentales empêchent les réfugiés de rentrer en Syrie, d’après l’envoyé spécial du Président russe pour le Proche-Orient et l’Afrique Mikhaïl Bogdanov.

Certains réfugiés syriens ne se pressent pas à rentrer chez eux en raison des sanctions unilatérales adoptées par des pays occidentaux contre Damas, a déclaré lundi Mikhaïl Bogdanov, envoyé spécial du Président russe pour le Proche-Orient et l’Afrique.

«Il importe de réhabiliter l’économie syrienne et de surmonter les sanctions occidentales contre la Syrie. C’est important pour résoudre le problème du retour des réfugiés en Syrie», a indiqué M.Bogdanov devant les journalistes.

La Syrie fait l’objet de sanctions de plusieurs pays depuis le début de la guerre. Fin mai, le Conseil de l'UE a reconduit jusqu'au 1er juin 2019 les sanctions visant les autorités syriennes. Les sanctions européennes actuellement en vigueur comprennent notamment un embargo pétrolier, des restrictions frappant certains investissements et les exportations d'équipements et de technologies «susceptibles d'être utilisés à des fins de répression interne».

L’ambassadeur de Russie en Syrie Alexandre Kinchtchak avait déclaré au début de 2018 que les sanctions occidentales avaient presque le même effet néfaste sur la vie du peuple syrien que les activités des terroristes.


Lire aussi:

Un homme condamné après avoir refusé de serrer la main d’une préfète
Plus de 1.500 militaires français se déploient dans les Alpes pour faire face à «l’affrontement majeur»
Un policier abat un chien sous les yeux de son propriétaire dans le Pas-de-Calais
Tags:
sanctions, réfugiés, Mikhaïl Bogdanov, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook