Ecoutez Radio Sputnik
    Superman

    Hommes politiques à la rescousse de personnes en danger: les plus beaux exemples

    CC BY 2.0 / tom_bullock
    International
    URL courte
    240

    Les maires, les ministres et les Présidents ne sont pas si éloignés de nous que nous le croyons. Parfois, ils vont jusqu'à sauver la vie d'une personne en danger de mort.

    En raison d'une certaine «déformation professionnelle», les «hommes forts» de ce monde sont peu enclins à se pencher sur les griefs personnels de leurs sujets ou concitoyens, privilégiant en général une approche plus ample, mais des exceptions à cette règle s'avèrent parfois frappantes.

    Ainsi, lundi 30 juillet, alors qu'il se rendait au travail, le Premier ministre azerbaïdjanais Novruz Mammadov a dissuadé un jeune homme victime d'un conflit familial de mettre fin à ses jours. Ce dernier voulait se suicider sur le pont de Keroglou dans la capitale Bakou, ce qui a entraîné la fermeture de la circulation.

    Le chef du gouvernement, dont la voiture ne pouvait pas franchir le point, a pu contacter le jeune homme par téléphone pour lui faire parler de ses problèmes. En fin de compte, M.Mammadov a réussi à dissuader l'homme de réaliser son projet suicidaire, lui promettant toute assistance dont il aurait besoin.

    Une histoire similaire s'est produite avec Recep Tayyip Erdogan en décembre 2015: le jour de Noël, le dirigeant turc, qui passait sur le pont du Bosphore pendant un trajet officiel à 64 mètres au-dessus de la mer, est tombé sur un homme qui menaçait de se suicider.

    Le Président a ordonné aux véhicules de s'arrêter et a dépêché ses gardes du corps auprès de l'homme, tout en s'adressant directement à lui par la fenêtre baissée de sa voiture. Selon les médias locaux, cinq minutes de pourparlers ont suffi à M.Erdogan pour persuader le suicidaire de renoncer à son idée.

    La scène digne des Mille et une nuits a été filmée:

    Le chef d'État américain Donald Trump n'a, au moins jusqu'à présent, sauvé aucune personne souhaitant sauter d'un point, mais en février 2017 le locataire de la Maison-Blanche a remis un chèque de 10.000 dollars à un volontaire de sa campagne présidentielle dont le père souffrait du cancer et avait besoin d'une chimiothérapie.

    Un an après, le survivant a été reçu à la Maison-Blanche et a pu remercier M.Trump en personne. «Le Président m'a sauvé la vie, et je le lui a dit», a-t-il fait savoir à l'issue de la rencontre:

    Cory Booker, maire de la ville américaine de Newark, située près de New York, a risqué sa propre vie en avril 2012 pour sauver une voisine prisonnière de sa maison en feu durant la nuit. Le maire a plongé dans le brasier avant l'arrivée des pompiers, se disputant avec un de ses gardes du corps qui essayait de le retenir en le «tirant par la ceinture».

    «Il y a eu un moment, lorsque j'ai traversé la cuisine, j'étais en train de la chercher et j'ai vu toute la cuisine en flammes. C'était effrayant, j'ai cru que nous n'en sortirions pas», a reconnu ensuite M.Booker.

    Ayant finalement entendu la femme dans une pièce à l'arrière de la maison, le maire s'est précipité, l'a mise sur son épaule et est ressorti aussi vite que possible en retraversant la cuisine.

    La ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova s'est distinguée en septembre 2016 en apportant les soins nécessaires à une passagère d'un vol Moscou-New York qui était tombée malade juste après le décollage de l'avion.

    Le pilote de l'avion a demandé s'il y avait un médecin présent, et la ministre, qui se rendait à la session de l'Assemblée générale de l'Onu, a répondu à l'appel. Elle a réussi à stabiliser la situation de la femme, mais l'avion a néanmoins dû atterrir d'urgence à Saint-Pétersbourg pour que cette dernière soit prise en charge dans un hôpital.

    Lire aussi:

    Sauver un enfant au risque de sa vie: 10 histoires exceptionnelles (vidéos)
    Washington promet à Ankara de ne plus armer les Kurdes
    Erdogan à New York: nouveaux incidents (vidéo)
    Tags:
    soins, sauvetage, aide, suicide, danger, cancer, Cory Booker, Novruz Mammadov, Donald Trump, Veronika Skvortsova, Recep Tayyip Erdogan, Azerbaïdjan, Turquie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik