Ecoutez Radio Sputnik
    Manchester Arena

    «Pure trahison»: le kamikaze de Manchester sauvé de la guerre en Libye par la Marine UK

    © AFP 2018 Oli SCARFF
    International
    URL courte
    9319

    Le terroriste qui a fait une vingtaine de morts dans l'attaque à Manchester en 2017 avait été sauvé de la guerre civile en Libye, en 2014, par la Royal Navy, a révélé The Daily Mail, se référant à une source gouvernementale.

    Britannique d'origine libyenne, Salman Abedi, qui a tué une vingtaine de personnes dans l'attentat de 2017, s'avère avoir été évacué de Libye trois ans plus tôt par la Marine royale britannique, a appris The Daily Mail d'une source au sein du gouvernement.

    Lui et son frère Hashem Abedi avaient ainsi figuré parmi les 110 Britanniques et leurs proches qui ont été évacués par le HMS Enterprise en août 2014. Par la suite, les personnes secourues ont été transférées à Malte.

    «Le fait que cet homme ait commis une telle atrocité sur le sol britannique, après que nous l'avons secouru de Libye, est une pure trahison», a déclaré la source.

    Le frère est détenu en Libye dans le cadre de l'investigation sur les préparatifs d'une attaque.

    Comme l'a déclaré à l'AFP un porte-parole du gouvernement britannique, «pendant la détérioration des conditions de sécurité en Libye en 2014, des représentants des forces frontalières avaient été déployés pour évacuer des ressortissants britanniques et leurs familles».

    Un attentat-suicide a été perpétré le 22 mai à la Manchester Arena pendant un concert de la chanteuse américaine Ariana Grande. Le groupe terroriste Daech* a revendiqué l'attaque qui a fait 22 morts et environ 120 blessés, dont des enfants.

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Lire aussi:

    Libye: L’attentat à Manchester était planifié depuis des mois
    Arrêté en Libye, le frère cadet du kamikaze de Manchester préparait un attentat
    Le terroriste de Manchester serait lié à Al-Qaïda
    Tags:
    trahison, secouristes, évacuation, guerre civile, kamikaze, attentat, Malte, Libye, Manchester, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik