International
URL courte
17286
S'abonner

Le Président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’il était prêt à rétablir la peine capitale dans le pays si le parlement prenait une décision à ce sujet.

La Turquie pourrait réintroduire la peine capitale, a déclaré mercredi le Président turc Recep Tayyip Erdogan lors des funérailles d’une jeune femme et d’un nourrisson tués dans l’explosion d’une bombe, a annoncé l’agence Anadolu.

«Vous savez que je suis très sensible au problème de la peine de mort. Dès que le parlement adoptera un projet de loi en ce sens, je ne pourrai que l’approuver», a indiqué M.Erdogan.

La discussion sur le rétablissement de la peine de mort a été relancée en Turquie après le coup d’État raté du 15 juillet 2016. Le Président a évoqué la possibilité d’organiser un référendum consacré à ce sujet.

Selon les médias, la mort mardi soir d’une jeune femme, Nurcan Karakaya, et de son fils Bedirhan de 11 mois dans l’explosion d’une bombe posée au bord d’une route, non loin de la frontière avec l’Irak et l’Iran, a provoqué une vive émotion en Turquie. Les autorités turques rejettent la responsabilité de cette attaque sur les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) qu’elles considèrent comme une organisation terroriste.

Lire aussi:

«Les vraies élites c’est nous», affirme Didier Raoult
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Plus de 20.000 manifestants pour réclamer justice pour Adama, des gaz lacrymogènes tirés
Camélia Jordana intervient et perturbe un contrôle de police en plein Paris
Tags:
peine de mort, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook