International
URL courte
22746
S'abonner

Les sanctions de Washington contre des hommes politiques turcs entraîneront une réaction, a déclaré ce mercredi le ministère turc des Affaires étrangères.

La décision des États-Unis de décréter des sanctions contre plusieurs hommes politiques turcs ne restera pas sans réponse, a indiqué ce mercredi le ministère turc des Affaires étrangères.

«Nous condamnons vivement la décision du département du Trésor américain d'introduire des sanctions contre notre pays, a indiqué le ministère dans un communiqué. Ces décisions sont inexplicables du point de vue des principes de la légalité et du droit. Nous appelons les États-Unis à revenir sur leur décision erronée.»

Washington a mis en place des sanctions contre les ministres turcs de la Justice, Abdülhamit Gul, et de l'Intérieur, Süleyman Soylu, en réaction à la détention en Turquie d'un pasteur évangéliste américain, a annoncé la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders.

Selon elle, tous les comptes détenus par ces deux ministres aux États-Unis ont été gelés.

La justice turque a rejeté 31 juillet dernier la demande de mise en liberté du pasteur américain Andrew Brunson, en prison depuis 21 mois. Donald Trump a menacé la Turquie de «vastes sanctions». Le pasteur a été arrêté pour suspicion de collaboration avec le mouvement Gulen (FETO). La justice turque l'accuse d'être impliqué dans le coup d'État raté du 15 juillet 2016. En 2017, lors d'une rencontre avec le Président turc, Donald Trump lui avait demandé de faire libérer le pasteur américain. M.Erdogan a, quant à lui, proposé d'échanger l'ex-imam Fethullah Gulen, qui vit en exil sur le territoire américain, contre Andrew Brunson.

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Un homme tabassé par trois policiers à Paris, qui ont de plus menti dans leur rapport – vidéo choc
Les derniers mots de Maradona dévoilés par une chaîne de télévision
Tags:
sanctions, FETO, ministère turc des Affaires étrangères, présidence américaine, Abdülhamit Gul, Andrew Brunson, Sarah Huckabee Sanders, Süleyman Soylu, Fethullah Gülen, Donald Trump, Recep Tayyip Erdogan, Turquie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook