International
URL courte
18712
S'abonner

Qu'il ait voulu ou non attirer l'attention publique, Mike Roberts, candidat indépendant à la Chambre des représentants du Congrès américain, a réussi à faire parler de lui. Ayant supposé que la First Lady se prostituait, il a ouvert la boîte de Pandore des critiques à son encontre.

Un tweet pour le moins controversé a rendu le candidat à la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis Mike Roberts largement et tristement célèbre. «Saviez-vous que la First Lady travaille à l'heure?», a-t-il écrit sur Twitter, accompagnant sa question des hashtags #thinkdirty et #hoebag («pensées sales» et «prostituée»).

Ce message se voulait être une réponse au message de Charlie Kirk, fondateur du mouvement des jeunes de la droite TPUSA (Turning Point USA, «tournant pour les USA»), qui avait comparé le nombre des membres du personnel auprès des deux dernières Premières Dames:

«Saviez-vous qu'il y a 39 membres du personnel de moins auprès de la First Lady américaine [actuelle] que sous la présidence d'Obama. Il y a seulement cinq membres du personnel travaillant pour Melania Trump vs 44 qui étaient au service de Michelle Obama».

Mike Roberts, qui se présente comme un conservateur, a attiré sur lui des critiques tant de la part des partisans que des détracteurs des Trump.

Wow, sérieusement, pote?

C'est une chose de ne pas aimer le Président, mais traiter la Première Dame de prostituée, c'est trop et ce candidat au Congrès devrait s'excuser.

C'est méprisable. Je dirais — ayez honte, mais vous avez probablement dépassé ce stade — il faut un degré d'honneur pour ressentir de la honte.

Mike Roberts se présente comme candidat indépendant à la Chambre des représentants du Congrès et est maintenant confronté à des appels du public à se retirer de la course pour le siège actuellement occupé par le républicain Greg Walden.

«Cette attaque contre Melania Trump est honteuse», a écrit le chef de la majorité républicaine à la Chambre des représentants Kevin McCarthy, s'adressant au fondateur de Twitter Jack Dorsey. «Les commentaires comme ceux-ci n'ont aucun intérêt sur aucune plateforme. Ce compte devrait être supprimé dès que possible».

Dans un commentaire à The Oregonian, le professeur de sciences politiques à l'Université du Pacifique, Jim Moore, a déclaré que Mike Roberts avait pu publier ce tweet afin d'attirer plus d'attention sur sa candidature.

Ce n'est pas d'ailleurs la première fois que Mike Roberts poste des messages grossiers ou controversés. L'année dernière, il avait qualifié la républicaine Nikki Haley de «très chaude».

Lire aussi:

Trois faux policiers interpellés à Paris en pleine arrestation raciste censée discréditer la police
Une nouvelle vidéo montre ce qui se passe juste avant la mort de George Floyd
Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
Tags:
tweet, personnel, internautes, insulte, candidats, réactions, critiques, Internet, Parti républicain des Etats-Unis, Congrès des États-Unis, Nikki Haley, Melania Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook