Ecoutez Radio Sputnik
    La bandera de Turquía

    Voici pourquoi les sanctions US n’auront aucun effet sur le ministre turc de la Justice

    © Photo. Pixabay
    International
    URL courte
    10320

    Pour le ministre turc de la Justice, Abdulhamit Gül, les sanctions imposées par Washington, n’auront aucun effet sur lui car il «ne possède aucun bien immobilier aux États-Unis ou dans n’importe quel autre pays au-delà des frontières turques».

    Le ministre turc de la Justice, Abdulhamit Gül, a commenté l'introduction de sanctions américaines visant plusieurs hommes politiques turcs, dont lui-même. Pour sa part, les sanctions imposées par Washington n'auront aucun effet sur lui.

    «Je n'ai aucun autre rêve que de vivre sur cette terre et de mourir sur cette terre. Je n'ai aucun bien immobilier aux États-Unis ou dans n'importe quel autre pays au-delà des frontières turques, je n'ai aucun kurus [les centimes turcs, ndlr]. Peut-être qu'un jour, j'aurai un peu de terre dans une oliveraie dans ma ville natale de Gaziantep», a écrit M.Gül sur Twitter.

    Washington a mis en place des sanctions contre les ministres turcs de la Justice, Abdulhamit Gül, et de l'Intérieur, Süleyman Soylu, en réaction à la détention en Turquie d'un pasteur évangéliste américain, a annoncé la porte-parole de la Maison-Blanche Sarah Sanders.

    Selon elle, tous les comptes détenus par ces deux ministres aux États-Unis ont été gelés.

    De son côté, le ministère turc des Affaires étrangères a affirmé que les sanctions de Washington contre des hommes politiques turcs entraîneront une réaction d'Ankara.

    La justice turque a rejeté 31 juillet dernier la demande de mise en liberté du pasteur américain Andrew Brunson, en prison depuis 21 mois. Donald Trump a menacé la Turquie de «vastes sanctions». Le pasteur a été arrêté pour suspicion de collaboration avec le mouvement Gulen (FETO). La justice turque l'accuse d'être impliqué dans le coup d'État raté du 15 juillet 2016. En 2017, lors d'une rencontre avec le Président turc, Donald Trump lui avait demandé de faire libérer le pasteur américain. M.Erdogan a, quant à lui, proposé d'échanger l'ex-imam Fethullah Gulen, qui vit en exil sur le territoire américain, contre Andrew Brunson.

    Lire aussi:

    Les USA adoptent des sanctions contre les ministres turcs de la Justice et de l'Intérieur
    En Turquie, les sanctions US ont «uni» le pouvoir et l’opposition
    Erdogan adresse une mise en garde à Washington
    Tags:
    réponse, politique, sanctions, États-Unis, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik