International
URL courte
331428
S'abonner

Des policiers militaires russes seront déployés sur les hauteurs du Golan à la frontière entre la Syrie et Israël, a fait savoir l'état-major interarmées russe.

La police militaire russe implantera huit postes d'observation sur le plateau du Golan pour prévenir les provocations, a annoncé jeudi l'état-major interarmées russe.

Selon le chef du Commandement opérationnel de l'état-major russe, le général Sergueï Roudskoï, à l'heure actuelle, des policiers militaires russes effectuent déjà des missions de patrouille dans les zones libérées des terroristes en Syrie.

À l'issue des entretiens avec son homologue américain Donald Trump à Helsinki le 16 juillet dernier, Vladimir Poutine avait estimé nécessaire de régler la situation autour du plateau du Golan suite à la victoire définitive sur les terroristes sur le sol syrien.

Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km² du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l'État hébreu sur ce territoire.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a qualifié cette annexion d'illégale par sa résolution 497 adoptée le 17 décembre 1981. Environ 510 km² du plateau du Golan restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

Lire aussi:

Le nombre journalier de nouveaux cas de Covid-19 en France avoisine les 3.000, 241 foyers au total
Rouen: sept policiers hors service agressés par une vingtaine de jeunes individus
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Tags:
police militaire, crise syrienne, annexion, provocation, Guerre des Six Jours (1967), Sergueï Roudskoï, Vladimir Poutine, Hauteurs du Golan, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook