Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau israélien dans la zone du Golan

    L'ambassade israélienne commente le déploiement de la police militaire russe dans le Golan

    © AFP 2018 Jalaa Marey
    International
    URL courte
    487228

    Le déploiement de la police militaire russe sur le plateau du Golan a été réalisé avec l'aval de la partie israélienne, a annoncé l'ambassade de l'Etat hébreu à Moscou.

    Israël a donné son feu vert au déploiement de policiers militaires russes sur les hauteurs du Golan situées à la frontière syro-israélienne, a annoncé jeudi l'ambassade israélienne à Moscou.

    «L'ambassade d'Israël en Fédération de Russie confirme que le déploiement des forces de la police miltiaire russe a eu lieu après des consultations avec Israël», a fait savoir le service de presse de la mission diplomatique.

    Plus tôt dans la journée, l'état-major interarmées russe avait déclaré que la police militaire russe implanterait huit postes d'observation sur le plateau du Golan pour prévenir les provocations dans la région.

    À l'issue des entretiens avec son homologue américain Donald Trump à Helsinki le 16 juillet dernier, Vladimir Poutine avait estimé nécessaire de régler la situation autour du plateau du Golan suite à la victoire définitive sur les terroristes sur le sol syrien.

    Israël occupe depuis 1967 quelque 1.200 km² du plateau du Golan qui appartenait à la Syrie avant la guerre des Six Jours. En 1981, le parlement israélien a adopté la Loi sur les hauteurs du Golan, proclamant unilatéralement la souveraineté de l'État hébreu sur ce territoire.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a qualifié cette annexion d'illégale par sa résolution 497 adoptée le 17 décembre 1981. Environ 510 km² du plateau du Golan restent sous le contrôle du gouvernement syrien.

    Lire aussi:

    La Russie déploiera sa police militaire sur les hauteurs du Golan
    Poutine appelle à régler le problème du Golan après la défaite des terroristes en Syrie
    Un obus tiré depuis le territoire syrien tombe sur le Golan
    Tags:
    police militaire, crise syrienne, provocation, frontière, Hauteurs du Golan, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik