International
URL courte
221
S'abonner

Dix jours après avoir suspendu ses acheminements de brut par le détroit de Bab-el-Mandeb suite à l'attaque contre deux tankers, Riyad reprend le trafic. Selon le ministre saoudien de l'Énergie, cette décision a été prise après la mise en œuvre de toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité dans cette zone maritime.

Le ministre saoudien de l'Énergie Khalid al Falih a déclaré ce samedi que les acheminements de pétrole brut par navires via le détroit de Bab-el-Mandeb en mer Rouge reprenaient à partir de ce jour, a annoncé l'agence de presse SPA.

«La décision de reprendre les acheminements de brut par [le détroit de] Bab-el-Mandeb intervient après que toutes les mesures nécessaires ont été prises par le commandement de la coalition pour protéger les navires des pays de la coalition», a déclaré Falih cité par SPA.

Riyad avait annoncé le 26 juillet qu'il suspendait temporairement ses acheminements de brut par ce détroit après l'attaque contre deux tankers par des miliciens chiites houthis, indique Reuters. L'Arabie saoudite accuse son rival régional l'Iran de soutenir militairement les miliciens houthis, ce que ces derniers ainsi que Téhéran démentent.

Le détroit de Bab-el-Mandeb, qui marque la jonction entre la mer Rouge et le golfe d'Aden, n'est large que d'une vingtaine de kilomètres, ce qui rend les navires qui y croisent vulnérables aux attaques. Cette voie maritime, qui passe à proximité des côtes du Yémen, est l'une des plus stratégiques pour les tankers dans le commerce du pétrole brut entre le Proche-Orient et le reste du monde.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste
Mort de George Floyd: il menace des manifestants avec un arc et un couteau à Salt Lake City - vidéos
Tags:
tanker, pétrole, Khalid Al-Falih, Arabie Saoudite
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook